Tisseau - Bordeaux Bègles Perpignan - 12 mai 2012 - AFP
 
Top 14

Bordeaux assure le spectacle à Moga

Bordeaux assure le spectacle à Moga

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/05/2012 à 18:35 -
Par Rugbyrama - Le 12/05/2012 à 18:35
Bordeaux termine la saison en beauté en disposant de Perpignan (37-29) au cours d'une rencontre débridée et riche en essais. Le promu girondin termine l'exercice à une très belle huitième place.
 

Finir sur une bonne note. Tel était l’objectif des deux équipes pour ce dernier match. En effet, la rencontre ne renfermait aucun enjeu si ce n’est celui de terminer huitième. Devant ses supporters, Bordeaux-Bègles démarrait pied au planche en inscrivant un essai du natif de Perpignan Fabien Rofes. Vexés les Catalans réagissaient, directement, et prennaient d’assaut le camp des locaux. Dominateurs en mêlée, ils répondaient aux Girondins grâce au trois-quarts aile Jeoffrey Michel qui aplatissait dans l’en-but (7-7). Pas rassasiée pour autant, l’Usap continuait son pressing. Après une longue série de pick and go, Jean Philippe Grandclaude s’effondrait dans l’en-but et offrait cinq points de plus à son équipe. Kevin Boulogne transformait et l’Usap s’échappait (10-14).  L’Union ne perdait pas de temps à revenir sur les talons des visiteurs puisque dès le renvoi, Leroy Houston perçait et transmettait à Thierry Brana qui servait Laurent Ferreres qui débordait sans pression. Les hommes de Marc Delpoux repassaient devant (17-15).

Dans une première mi-temps de haute-volée, Perpignan se remettait à attaquer mais se faisait contrer. Boulogne assurait mal sa passe, Carbello en profitait et tapait à suivre pour lui-même. Après une course de 50 mètres, il s’en allait inscrire le troisième essai des Bordelais cette après-midi. Bordeaux-Bègles regagnait les vestiaires avec un avantage de dix points (24-14).

Une deuxième mi-temps copie conforme de la première

Le début de la seconde période était à l’image de la première. Les deux équipes jouaient tous les ballons. Bordeaux se mettait à la faute et Boulogne rapprochait son équipe à sept points (17-24). Fatigués par cinquante cinq minutes de folie, les joueurs commettaient plus de fautes et l’intensité du match redescendait. Bordeaux-Bègles pensait avoir fait le plus dur quand Fraser passait deux pénalités (30-17). C’était sans compter sur la volonté de l’Usap qui marquait deux essais coup sur coup entre la 70e et la 75e par le jeune Fernandez et Marty (30-29). Terrible suspense. Le dernier mot revenait, finalement, à l’Union qui clôturait la marque par un ultime essai de Lilo (37-29). Une rencontre où tous les ingrédients étaient réunis pour offrir un spectacle grandiose et personne ne s’en plaindra.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×