Top 14

Montpellier quasiment en barrage

Montpellier fait un énorme pas vers les barrages grâce à sa victoire au forceps obtenue contre Biarritz (21-16). Le MHR n'est pas encore mathématiquement qualifié, la faute à un Biarritz volontaire qui repart avec le point de bonus défensif. Le BO n'est toujours pas officiellement maintenu.

 
LE MHR assure les barrages - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Biarritz pouvait valider son maintien en cas de victoire bonifiée. Mais le forfait de Dimitri Yachvili avant le coup d'envoi est venu s'ajouter à celui d'Imanol Harinordoquy. Sans ses leaders, les Basques ont d'abord connu quelques difficultés pour contrer Montpellier avant de se redresser dans les quarante dernières minutes. Les Héraultais marquaient d'ailleurs au bout de 30 secondes. Les avants montpelliérains récupéraient le coup d'envoi de François Trinh-Duc. L'ouvreur international donnait pour Doumayrou qui fixait puis passait à Nagusa. Amorosino terminait le travail en bout de ligne (01e). Assommés, les Basques affichaient un visage fébrile. Les hommes de Patrice Lagisquet multipliaient les en-avants avant de retrouver quelques valeurs. Mais ni Peyrelongue ni Baby ne passaient les pénalités, n'est pas Dimitri Yachvili qui veut. Les Biarrots ne profitaient pas de leur supériorité numérique, Doumayrou étant expulsé dix minutes après un plaquage à retardement dangereux qui méritait peut-être le rouge (25e). Montpellier prenait même l'avantage grâce à sa conquête. La mêlée héraultaise mettait à mal son homologue basque, la touche biarrote n'était pas dans un bon jour. Conséquence : Bustos Moyano réussissait deux pénalités de plus, le MHR prenait 11 points d'avance (40e).

La mêlée tourne en faveur du BO

Et pourtant, le BO revenait avec de biens meilleures intentions après la pause. Le changement des deux piliers, nécessaire, redonnait des couleurs aux visiteurs. Les mêlées tournaient en faveur des visiteurs mais c'est pourtant Montpellier qui marquait de nouveau. Amorosino servait Bustos Moyano sur le côté qui raffutait et donnait pour Doumayrou. Le trois-quarts centre déposait littéralement Bosch grâce à sa vitesse et venait aplatir le ballon (50e). Pas le temps de souffler pour les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo, sorti à la mi-temps sur blessure. Ngwenya permettait aux siens de revenir à la marque grâce à un superbe essai. L'ensemble de la ligne des trois-quarts biarrot touchait le ballon après une énorme percussion de Taele. L'ailier américain concluait en bout de ligne (53e). Barraque relançait les siens grâce à sa botte sur deux pénalités mais les Basques se montraient un brin fébrile dans le dernier geste. La défense du BO permettait néanmoins aux siens de glaner le point de bonus défensif, la faute à Montpellier qui gâchait plusieurs ballons offensifs dus notamment à des conditions météorologiques difficiles.

Montpellier fait une belle opération

Biarritz se contente finalement du point de bonus défensif récolté à Yves-du-Manoir. Auteur d'une mauvaise entame de rencontre, l'équipe de Damien Traille a repris les devants en seconde période grâce notamment à un double changement en première ligne. De son côté Montpellier assure l'essentiel et valide quasiment son billet pour les barrages de la fin de saison. Il faudrait une catastrophe mathématique pour empêcher les hommes de Fabien Galthié de se qualifier pour la future H Cup. Le MHR est de nouveau d'aplomb pour tenter d'accrocher une nouvelle finale après un début d'année catastrophique.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |