TOULOUSE TOULON TOP 14 SERVAT 2011 - Icon Sport
 
Top 14

Toulouse : La montée en puissance

Toulouse : La montée en puissance

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/12/2011 à 16:11 -
Par Rugbyrama - Le 05/12/2011 à 16:11
Toulouse s'est rassuré dans son jeu. Face à Toulon samedi, le champion de France en titre a fait forte impression, matant la meilleure défense du Top 14. Disposant enfin de tout son effectif, Toulouse engrange des certitudes avant une double confrontation décisive en H Cup face aux Harlequins.
 

"C'était le vrai Toulouse, celui qu'on aime bien". C'est avec un franc sourire, qui en disait long sur sa satisfaction, que Timoci Matanavou est rentré en conférence de presse. Après une rencontre maîtrisée de bout en bout face à Toulon ponctuée par le bonus offensif, les Toulousains se sont émus de franches retrouvailles. Pas avec leur public, qui avait une nouvelle fois bien garni le Stadium, mais avec leur jeu. Indigent il y a de ça une semaine à Brive (9-9), les Stadistes ont retrouvé tout leur allant. Pour ce que l'entraîneur des trois-quarts Jean-Baptiste Ellisalde considère seulement comme "un match complet face à une bonne équipe".

A y regarder de plus près, les motifs de satisfaction sont nettement plus larges, et notamment dans leur jeu. Car sur le plan comptable, les champions de France en titre n'ont quasiment jamais été mis en danger depuis le début de saison. C'est donc sur le contenu que de petites questions commençaient à apparaître. Des tâtonnements balayés d'un revers de manche par une prestation taille patron. "Ce n'était pas un match facile comme peut le faire croire le score, assure le troisième ligne Louis Picamoles. On a eu pas mal de réussite, mais on y a mis les ingrédients pour".

Bru: "Des joueurs avertis"

Des ingrédients dont Yannick Bru, entraîneur des avants, connait la recette: "Ce sont des joueurs avertis qui ont besoin de ces rencontres sexy". Effectivement, au coup d'envoi de ce match, seuls Timoci Matanavou et Yoann Maestri n'étaient pas des joueurs aguerris aux joutes internationales. Une double exception qui pourrait d'ailleurs être balayée sous peu. Et à six jours d'un match capital face aux Harlequins, ce succès a rassuré les jambes et les têtes toulousaines. "Ca fait du bien mentalement après le mauvais match à Brive, confie le capitaine Thierry Dusautoir. Il faudra maintenant être capable de jouer à ce niveau-là la semaine prochaine".

Car vendredi prochain, les hommes de Guy Novès auront fort à faire. En déplacement à Londres chez la seule équipe d'Europe invaincue cette saison, les joueurs du Stade toulousain joueront leur avenir européen. Non loin de les griser, cette rencontre sera une nouvelle fois source de motivation. "On a aucune garantie sur notre prochain déplacement, tempère Yannick Bru. Dans deux semaines, on peut être éliminé de H Cup". Avec un tel niveau de jeu retrouvé, ils pourraient également être qualifiés.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×