Felipe COMTEPOMI - 25.11.2011 - Perpignan - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Terrible gifle pour Perpignan

Terrible gifle pour Perpignan

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/11/2011 à 23:39 -
Par Rugbyrama - Le 25/11/2011 à 23:39
Perpignan s'enfonce un peu plus dans la crise en perdant face au Stade français (35-16) à Aimé-Giral, encaissant un sixième revers de rang. Les Parisiens ont été bien plus fringants, décrochant même le bonus offensif. Il faudra être fort dans les têtes catalanes pour se relever d'une telle débâcle.

La série noire de Perpignan se poursuit. Menée tout au long de la partie par le Stade français, l'Usap s'est inclinée logiquement en commettant notamment trop d'erreurs sur les phases offensives. C'est Paris qui démarrait parfaitement la partie avec un essai dès la quatrième minute de jeu sur son tout premier lancement. Le ballon arrivait sur Contepomi après une bonne touche, l'Argentin servait Williams dans la foulée. Le Samoan transperçait facilement le premier rideau défensif de Perpignan pour filer à l'essai. Le champion de France 2009 trouvait quelques ressources grâce à sa mêlée qui prenait systématiquement le dessus sur Rodrigo Roncero. Mais Dimitri Szarzewski faisait valoir son statut d'international en inscrivant un essai qu'il ne doit qu'à lui-même. Le talonneur de Paris récupérait un ballon perdu par Damien Chouly, il accélérait ensuite sur le côté droit puis aplatissait sans aucun problème (17e) après une course de 45 mètres.

Perpignan espère puis craque

Paris menait sur le score de 17-3 grâce à sa bonne défense et un gros réalisme. Les Catalans reprenaient la possession de balle sur les vingt dernières minutes mais sans toutefois concrétiser au tableau d'affichage. James Hook passait deux pénalités de plus mais l'Usap ne parvenait pas à rattraper ses adversaires en décidant de taper systématiquement des pénaltouches. L'équipe se réveillait par un léger sursaut d'orgueil au retour des vestiaires. Williams était sanctionné d'un carton jaune pour une faute volontaire (50e). Les Catalans en profitaient finalement à l'heure de jeu. Dimitri Szarzewski se montrait trop gourmand sur une relance, il perdait le ballon dans son camp. James Hook récupérait le cuir et envoyait Julien Candelon à l'essai (62e). Perpignan revenait à quatre points de son adversaire mais les coéquipiers de Nicolas Mas allaient craquer en fin de partie.

Le geste de classe de Contepomi

Felipe Contepomi débutait un show personnel par une première action initiée par Fillol. Après un joli une-deux, l'Argentin envoyait un long coup de pied sur le côté droit. Sergio Parisse récupérait l'offrande dans l'en-but dénué de tout Perpignanais (71e). Le Puma assommait ses vis-à-vis deux minutes plus tard grâce à un geste de classe internationale: un petit coup de pied par dessus pour lui-même suivi d'une jolie passe pour Gurruchaga. Son coéquipier sud-américain faisait le reste grâce à sa course (74e). Le Stade français empoche le bonus offensif et enchaîne sa quatrième victoire consécutive toutes compétitions confondues. Le club affiche un tout autre visage depuis le retour des Mondialistes qui permet au club de glaner son premier succès de la saison à l'extérieur en championnat. L'Usap boit le calice jusqu'à la lie avec un sixième revers de rang en Top 14. Les spectateurs d'Aimé-Giral ont encore manifesté leur mécontentement en quittant le stade avant le terme de la partie. A ce rythme-là, Perpignan se voit dans l'obligation de jouer le maintien.