Top 14

Perpignan : Gare au relâchement

La belle victoire face au Stade toulousain (25-10), vendredi soir, a placé l'Usap en très bonne position dans la lutte pour le maintien. Mais le staff a tenu à maintenir une concentration maximale avant le déplacement au Stade français pour continuer d'avancer et maintenir la spirale positive.

 
L'Usap veut avancer - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Depuis vendredi soir et la belle victoire contre Toulouse (25-10), le stade Aimé-Giral a retrouvé sérénité et optimisme. Le sentiment du devoir accompli, la poursuite de la spirale positive et les six points d'avance sur la zone de relégation constituent autant de motifs de satisfaction dans les rangs catalans. Contre le champion de France, les Perpignanais, revigorés, remobilisés, ont tenu leurs promesses. Non sans mal... "L'équipe avait la pression car les Toulousains venaient pour faire un résultat et il nous fallait valider la victoire contre Bayonne, explique Nicolas Mas. La première mi-temps a été délicate mais, ensuite, nous avons réussi à mettre notre jeu en place et n'avons rien lâché." Cette deuxième période, marquée par la nette domination des avants sang et or et conclue par l'essai libérateur de Joffrey Michel, reflètent l'état d'esprit retrouvé de l'Usap: "Avant, l’équipe jouait pour ne pas perdre, maintenant, c'est pour gagner, s'enthousiasme Olivier Olibeau, encore exemplaire. Le groupe est habité par une envie d’avancer et de construire."

Encore une victoire et un bonus

Après des semaines et des semaines de doute, l'Usap évolue désormais sans peurs ni reproches. Et ça change tout: "Il y a trois ou quatre mois, au premier essai encaissé, l’équipe défaillait, se souvient Bernard Goutta. Ce groupe n’est pas en fin de vie et a envie de bien finir." Christophe Manas poursuit: "On voit depuis plusieurs semaines que cette équipe ne joue pas comme une équipe de bas de tableau. Au sein du vestiaire, nous ne parlions d'ailleurs pas de maintien mais de qualification en Top 14."

Désormais neuvième à trois journées de la fin, Perpignan peut envisager sereinement le sprint final: une victoire et un bonus devrait permettre d'assurer la qualification en Top 14. Mais les Catalans ne comptent pas attendre la réception de la lanterne rouge lyonnaise, début mai, pour la valider. Le déplacement à Paris, samedi, n'est donc pas dénué d'enjeu. Loin de là... Christophe Manas prévient: "Il nous faut glaner des points à chaque rencontre. Nous avons une petite marge mais plus tôt nous serons fixés, mieux ce sera." Surtout, la dynamique actuelle ne doit pas être brisée: "Etant donné tous les efforts consentis et le stress subis depuis plusieurs semaines, nous ne pouvons nous permettre aucun relâchement. Il ne faut pas se mettre dans la peau d'une équipe tranquille mais garder un état de concentration maximale. Ce serait dévastateur."

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |