Top 14

L'exploit de Bordeaux-Bègles

Montpellier continue sa descente aux enfers: le promu girondin est venu s'imposer à Yves-du-Manoir ce vendredi (20-16). Le finaliste de la saison dernière est méconnaissable et souffre de l'absence de ses leaders. L'UBB enregistre une victoire précieuse dans la course pour le maintien.

 
L'exploit de l'UBB - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Là, cela devient grave. Le MHR n'a toujours pas connu sa première victoire en Top 14 cette saison. Pire, il s'est une nouvelle fois incliné sur sa pelouse d'Yves-du-Manoir face au promu Bordeaux-Bègles (20-16), s'engluant un peu plus dans la zone rouge. Une défaite logique au vu des énormes difficultés des Héraultais ce soir, que ce soit dans le jeu ou en touche. Ils repartent donc une nouvelle fois la tête basse au contraire des Girondins qui se donnent de l'air au classement après cette belle performance.

La première mi-temps offrait deux visages. Durant environ vingt minutes, elle était à l'avantage des visiteurs qui marquaient un essai par l'intermédiaire de Heini Adams qui profitait du gros travail tout en puissance de Matthew Clarkin pour aplatir (16e). Déjà les Montpellierains affichaient leur faiblesse en touche et dans le jeu. Puis la physionomie du match changeait, d'abord lors de la pénalité du 10-0 facile mais ratée par Gerard Fraser (23e), puis lors d'une touche bordelaise chipée par les Héraultais ensuite (25e) (un événement !) qui réveillait le stade. Montpellier poussé par son public marquait alors un essai par Vassili Bost tout en puissance (28e). Ainsi les deux équipes basculaient logiquement à la pause sur un score de parité de 10-10.

La classe biberon et Bustos Moyano n'ont pas suffi

On croyait les joueurs d'Eric Béchu et Fabien Galthié relancés dans la partie mais ils allaient très rapidement comprendre que cette rencontre ne leur étaient vraiment pas destinée. Suite à une touche dans les 22 mètres montpelliérains et une passe un peu ratée de Seron, Fraser ramassait le ballon et se faufilait entre Escande et Lagarde qui rataient complètement leur plaquage pour inscrire l'essai (46e).

Les Héraultais retombaient dès lors dans leurs travers, à savoir une touche catastrophique et un jeu sur les extérieurs manquant totalement d'inspiration. Le coup de poker tenté par les entraineurs de faire entrer en jeu Perraux et Galletier, deux Reichels (tout comme Escande), n'inversait pas la tendance pour Montpellier qui ne réussissait à score que grâce au pied de Martin Bustos Moyano (56e, 64e).

Le promu tenait ainsi sa victoire jusqu'au bout et Marc Delpoux pouvait savourer au coup de sifflet final ce succès vaillamment conquis qui éloigne l'Union de la zone rouge. A l'inverse, il y a le feu dans la maison montpelliéraine et le prochain match contre Toulon s'annonce déjà brûlant.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |