Adam Jaulhac - Bordeaux-Bègles Racing - Mars 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Jaulhac : "Brive sera le tournant de la saison bordelaise"

Jaulhac : "Brive sera le tournant de la saison bordelaise"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/05/2012 à 09:01 -
Par Rugbyrama - Le 02/05/2012 à 09:01
Samedi, Bordeaux-Bègles se rend à Brive pour un match qui sera une véritable finale pour le maintien. Une rencontre à la saveur particulière, pour le deuxième ligne Adam Jaulhac formé dans le club corrézien et qui porte les couleurs de l’UBB. Surtout au vue de la position des deux clubs en Top 14.

Vous êtes un des joueurs les plus utilisés cette saison (23 apparitions en Top 14). La fatigue s’est-elle installée en cette fin d’exercice?

Adam JAULHAC: Quand nous sommes sur le terrain, nous la ressentons forcément un petit peu. Après, il est vrai que nous mettons un peu plus de temps à récupérer.

Dans quel état d’esprit abordez-vous le match, de samedi, face à Brive ?

A.J: Nous avons envie de gagner, de prendre au moins un point là-bas. Nous possédons un état d’esprit de combattant parce que nous savons qu’a Brive cela va être dur car leur point fort est l’agressivité.

Y a-t-il de la tension avant cette rencontre si importante ?

A.J: Non, pas plus que d’habitude. Il nous reste deux matchs. Il faut que nous en gagnons absolument un et prendre un bonus quelque part pour nous sauver.

Est-ce le match le plus important de la saison pour l’Union Bordeaux-Bègles ?

A.J: Il s’agit d’un grand tournant dans notre saison. C’est un match hyper important puisqu’il peut y avoir le maintien au bout. Donc oui, c’est l’un des matchs les plus importants de l’année.

Quels seront les secteurs clés du match ?

A.J: Je crois que ce sera les rucks. Celui qui remportera cette bataille gagnera le match.

Vous êtes peu à l’aise à extérieur avec deux victoires cette saison (à Montpellier et Bayonne). Comment expliquer cette fébrilité loin de chez vous ?

A.J: Je pense qu’il s’agit d’une absence de maturité de l’équipe et puis peut-être, aussi, un manque de confiance.

À l’aller Bordeaux l’avait emporté de peu (16-12). Vous vous attendez au même type de match serré, étriqué ?

A.J: Oui, tout à fait. C’est ce que nous espérons aussi parce que nous n’avons pas envie de prendre la marée d’entrée de jeu. Nous savons que c’est une équipe qui peut tout casser. Elle possède de gros joueurs, de grosses individualités, donc, il seront forcément dangereux. Nous les respectons et si nous sommes pas présents dans le combat, nous allons vite être dépassés.

Un succès de l’UBB condamnerait quasiment Brive à jouer en Pro D2 la saison prochaine. Pour vous qui avez été formé en Corrèze, cela doit être spécial ?

A.J: C’est particulier parce que j’aimerais que Bordeaux se maintienne et ça m’ennuierait que Brive descende car je sais qu’il est difficile de monter de Pro D2 au Top 14.