Julien Malzieu - clermont stade français - avril 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Malzieu: "Clermont s’appuie sur l’entraide et la solidarité"

Malzieu: "Clermont s’appuie sur l’entraide et la solidarité"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/07/2012 à 09:23 -
Par Rugbyrama - Le 20/07/2012 à 09:23
Absent de la fin de saison dernière en raison de problèmes musculaires, Julien Malzieu a repris l’entraînement avec le groupe clermontois. L’ailier international parle de la reprise.
 

En pleine semaine presque exclusivement consacrée au physique, vous tenez le coup ?

Julien MALZIEU: C’est dur, forcément, mais on commence à avoir l’habitude. Tous les ans, le programme est sensiblement le même: une semaine de reprise, trois de physique et deux allégées pour préparer les rencontres amicales.

Justement, vous ne disputerez que deux rencontres avant d’attaquer le championnat. Cela suffit-il?

J.M.: Je pense, oui. Là encore, c’est une habitude pour nous. On a la chance de toujours figurer en phase finale, donc on finit les saisons plus tard, ce qui nous laisse moins de temps pour préparer la suivante. Mais cela ne pose aucun problème. Surtout que, cette saison, le groupe n’a pas beaucoup évolué. Il s’agira surtout de retrouver des sensations dans notre jeu.

Racontez-nous vos journées types, en ces semaines de préparation intensive...

J.M.: On est réparti en trois groupes. Pour notre cas, le matin à partir de 8h c’est gainages et abdos, pendant trois-quarts d’heure. Ensuite on travaille les appuis, la vitesse et la technique de course pendant trois-quarts d’heure aussi. On passe ensuite sur le terrain pour toucher un peu le ballon. L’après-midi est consacré à la musculation.

Votre préparation est aussi passée par les Monts d’Auvergne, et un mini-stage auprès des militaires du 92e régiment d’infanterie. C’est un épisode qui vous plaît?

J.M.: J’aime bien cela. Dormir sur la dure, se débrouiller pour prendre des douches. Il y avait aussi pas mal de difficultés physiques. Cela oblige tout le monde à se resserrer. Chez nous, le groupe est déjà constitué, mais c’est toujours bon de se remettre dans la difficulté. On s’appuie sur l’entraide et la solidarité. C’est essentiel dans notre sport et cela se retrouvera sur le terrain.

C’est aussi un bon moyen d’intégrer les nouveaux...

J.M.: Dans notre cas, seul Damien (Chouly, N.D.L.R.) était présent...

Comment l’avez-vous senti?

J.M.: Très bien. Pour l’instant, il est encore un peu discret mais c’est tout à fait normal. Il va trouver sa place petit à petit. Encore une fois, le club a réussi un bon recrutement sur le plan sportif mais aussi humain. C’est un bon mec. Je ne suis pas inquiet pour lui.

Napolioni Nalaga n’est pas un nouveau à proprement parler mais fait tout de même parti des recrues cette saison. Sur un plan personnel, son retour est une bonne ou une mauvaise nouvelle?

J.M.: Un peu les deux... C’est un super joueur, qui va faire du bien à l’équipe. Du coup, pour moi, c’est vrai que c’est aussi un concurrent. Mais on a aussi vu l’an dernier qu’en jouant sur tous les tableaux, il y avait un gros roulement. Tout le monde a eu du temps de jeu. Je sais que j’aurai ma chance. A moi de savoir la saisir. Mais cela ne m’empêche pas de dormir.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×