Benjamin Kayser - Clermont Stade français - 5 novembre 2011 - Icon Sport
 
Top 14

Clermont reste méfiant

Clermont reste méfiant

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/04/2012 à 18:00 -
Par Rugbyrama - Le 10/04/2012 à 18:00
Deux jours après leur qualification historique sur la pelouse des Saracens pour les demi-finales de H Cup, les Clermontois ont repris le chemin de l’entraînement pour préparer la venue du Stade français. Avec la farouche volonté de ne pas s’arrêter en si bon chemin pour rester invaincus à domicile.
 

Pas facile de tourner la page européenne. C’est pourtant la mission confiée aux Toulousains, qui doivent vite digérer le revers concédé à Edimbourg pour trouver du réconfort dans les affaires domestiques. A l’opposé, le challenge est aussi valable pour les Clermontois, qui doivent désormais basculer vers le Top 14, après la superbe performance en quart de finale contre les Saracens (victoire 22-3). La saison continue, et les Auvergnats ont d’autres ambitions que de faire de cette parenthèse londonienne le sommet de leur exercice. "Ne nous trompons pas, nous n’avons pas le droit de nous endormir sur nos lauriers et de revivre toute la semaine notre victoire face aux Saracens", prévient le deuxième ligne international Julien Pierre sur le site internet du club. Avant d’appuyer sa mise en garde au moment de recevoir au Parc des sports Marcel-Michelin, ce samedi (14h15), un Stade français en quête de points dans la course aux phases finales. "Ne tombons pas dans le piège et laissons les paillettes de la H Cup pendant quelques temps, nous avons un match de championnat à préparer et à gagner, dès ce week-end".

Actuellement deuxièmes au classement, avec une avance confortable sur Toulon (onze points) dans l’optique d’une qualification directe pour les demi-finales du championnat, les Clermontois ne sont certainement pas en péril. Mais l’appétit de ce groupe ne semble pas seulement contextuel. Comme ils ont fait la preuve, dans les dix dernières minutes du match des Saracens où, malgré la victoire finale quasiment assurée, ils avaient mis un point d’honneur à ne pas céder sur leur ligne, ils comptent bien rester maîtres à domicile cette saison. "On ne veut rien lâcher. Ni le championnat, ni notre invincibilité au Michelin", rajoute Julien Pierre.

De la rotation en vue

Ce match sera également la revanche de la plus lourde défaite des Auvergnats cette saison (37-16), au match aller en décembre dernier. "J’ai encore en mémoire notre prestation au Stade de France, et il est certain que cela comptera dans notre préparation et notre motivation", assure le demi d'ouverture Brock James, héros du match chez les Saracens. "Ils sortent d’un bon match face à Exeter, ils ont retrouvé de la confiance et viendront ici avec des ambitions car ils ont besoin de points pour se qualifier... comme nous pour assurer notre place en haut du classement".

Pour cette rencontre, l’ASMCA devrait toutefois faire tourner son effectif. Le demi de mêlée international Morgan Parra, titulaire aux Saracens malgré une alerte à la cuisse gauche, bénéficie actuellement d’une semaine de repos et ne sera pas de la partie. L'ouvreur David Skrela est également forfait, après sa béquille à la cuisse, alors que le centre Wesley Fofana et le deuxième ligne Jamie Cudmore sont incertains. En vue d’une fin de saison marathon qui les verra selon toute vraisemblance disputer les phases finales sur les deux tableaux, et pour préserver les corps - "tout le monde est un peu mâché" même si "la victoire permet de récupérer plus rapidement" selon l'ailier Julien Malzieu - l’encadrement pourrait s’appuyer sur beaucoup de joueurs remplaçants ou absents à Vicarage Road. Mais fait rentrer Julien Pierre, Brock James, Noa Nakaitaci ou Jean-Marcellin Buttin affaiblit-il réellement une équipe ? Pas sûr que les Parisiens le comprennent ainsi...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×