Joie Agen - Silvere Tian et Valentin Courrent - 26.08.2011 -. - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Champagne pour Agen et Paris

Champagne pour Agen et Paris

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 28/08/2011 à 14:02 -
Par Rugbyrama - Le 28/08/2011 à 14:02
Agen a enregistré la seule victoire à l'extérieur de la première journée à Brive (20-19) alors que le Stade français a pris les commandes du championnat grâce à l'unique point de bonus offensif inscrit. Castres a déçu au contraire du Toulonnais Missoup. Retrouvez les moments forts du week-end.

EN HAUSSE

Agen

C’est le gros coup de la journée. Alors que le scénario de la rencontre face à Brive semblait ficelé, Agen sortait un dernier quart d’heure de folie. Après un essai de Silvère Tian en coin à la sirène, Valentin Courrent offrait la victoire à son équipe en réussissant la transformation (20-19). Seule victoire à l’extérieur de la journée, Agen a déjà marqué les esprits et empoche une victoire au combien bénéfique. Surtout, le club lot-et-garonnais plonge dans le doute une formation corrézienne qui s’est totalement étiolée et qui va devoir cravacher dans la lutte pour le maintien. Pas l’idéal de commencer de la sorte, d’autant plus face à un concurrent direct.

EN BAISSE

Castres

Attendu comme l’un des gros outsiders de la saison, Castres a déçu sur la pelouse d’Aimé-Giral. Maladroit et indiscipliné, le CO n’a pas su répondre à ses ambitions et a dû déplorer le manque de réussite au pied de son demi de mêlée sud-africain Kockott (2 sur 6 seulement). Peu inspiré offensivement et se heurtant à une bonne défense de Perpignan, Castres n’a jamais pu concrétiser. Et revient bredouille de son déplacement, ce qui n’est pas forcément une bonne opération.

LE JOUEUR

Olivier Missoup (Toulon)

Le troisième ligne toulonnais Olivier Missoup s’est véritablement mis en valeur lors du succès devant Biarritz samedi (30-5). Rayonnant dans le combat, meilleur plaqueur de son équipe (15 plaquages), il a régulièrement pris part aux offensives varoises. En prime, il s’est offert un essai plein de rage, emportant le jeune demi de mêlée biarrot Roussarie sur un plaquage, ramassant le ballon et terminant après une course de 30 mètres. Impressionnant.

L’ESSAI

Yannick Jauzion (Toulouse)

Dominateur en terme de possession de balle en première période à Bayonne, Toulouse s’est montré stérile pour concrétiser et s’est fait punir par le pied des buteurs basques. Toutefois, sur une ultime action, le Néo-Zélandais Luke McAlister, qui portait pour la première fois le maillot toulousain, combinait avec le centre international Yannick Jauzion. Celui-ci faisait parler sa puissance à 10 mètres de la ligne, échappant à Guillaume Bernad. Un essai important qui donne au champion de France un précieux point de bonus défensif (18-13).

LA STAT

1

En marquant cinq essais à Charléty, le Stade français est la seule équipe à décrocher le point de bonus offensif, un accessit qui lui permet de prendre les commandes du Top 14. Intermittents tout au long de la rencontre face à Bordeaux-Bègles (41-20), les Parisiens ont su conclure en beauté avec un essai de Camara en coin, à la toute dernière seconde. Comme la saison dernière, Paris est leader à l’issue de la première journée.

LA DECLA

Pierre Berbizier (Racing)

"Bien évidemment, battre Montpellier, finaliste la saison dernière, sans qu'il prenne le point de bonus défensif, c'est satisfaisant pour ce premier match, même s'il y a encore beaucoup de travail. C'est une bonne victoire pour commencer la saison. On a remis Montpellier dans le match sur des excès de précipitation. Ce genre d'approximations nous a crispés et a remis Montpellier dans la partie alors qu'on avait plutôt bien entamé le match. Mais j'ai bien aimé l'état d'esprit de l'équipe en deuxième mi-temps, car le match était difficile. Les joueurs ont su aller le chercher avec les tripes. C'est positif, même si ça ne suffira pas toute la saison."

LES CHIFFRES-CLE

Meilleure attaque : Stade français (41 points)
Meilleure défense : Perpignan (6 points)
Meilleur marqueur : 21 joueurs (1 essai)
Meilleur réalisateur : Wisniewski (Racing), Porical (Perpignan), 20 points