Arnaud Mela - Toulon Brive - 29 octobre 2011 - Icon Sport
 
Top 14

Brive : Toulon vaudra de l'or

Brive : Toulon vaudra de l'or

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/03/2012 à 10:03 -
Par Rugbyrama - Le 28/03/2012 à 10:03
Après s'être inclinés en infériorité numérique à Bayonne (12-19), les Brivistes, confrontés à un calendrier défavorable en fin de parcours, sont sous pression dans la course au maintien avant la réception capitale de Toulon samedi. Mais entendent s'appuyer sur leurs vertus pour sauver leurs têtes.
 

Avant le déplacement à Bayonne, Brive s'était fixé l'objectif d'une victoire lors des deux semaines à venir. Défaits dans le Pays basque, le CABCL doit donc s'imposer contre Toulon samedi. Sur le terrain de l'Aviron, les Corréziens sont pourtant passés près d'atteindre leur ambition dès le premier week-end. Réduits à quatorze dès la 46e alors que le score était de 6-6, ils n'ont craqué qu'à la 74e... "Malgré la frustration, quand je vois comment l'équipe a été capable de vendre chèrement sa peau dans ces conditions, de répondre présent dans le combat, l'intensité et le caractère, je ressens beaucoup de fierté, comme l'ensemble de l'encadrement et des dirigeants", se réjouit quand même Ugo Mola. Des vertus qui ont permis à ses hommes d'aller arracher le bonus défensif à l'ultime minute. "C'est un point qui nous remet dans des conditions de réussite avant de préparer Toulon", réagissait à chaud Nicolas Godignon, en charge de la défense.

Car chaque point vaut de l'or dans l'opération survie. "On en a pris un et c'est important", confirme Didier Casadéi, l'entraîneur des avants. Maintenant, la lutte pour éviter treizième place, synonyme de relégation, semble se dessiner entre deux formations. Mola ne le cache pas: "Certaines ont pris le large lors de cette journée et j'ai l'impression que la confrontation se jouera entre Bayonne et nous". Et les Brivistes veulent rester sereins, notamment parce qu'ils ont l'avantage en termes de points-terrain sur l'Aviron. "Pour cela, encore faut-il terminer avec le même nombre de points, sourit Mola. Nous ne sommes pas loin d'avoir notre destin en mains avec deux réceptions d'ici la fin de saison. Si nous gagnons un match, Bayonne devra en gagner au moins deux, dont un bonifié. Si on en gagne deux, Bayonne devra en gagner au moins trois".

Mola: "Je me dis qu'on va s'en sortir"

Au vu du calendrier, qui obligera le CABCL à se déplacer à Toulouse, au Racing et à Clermont lors des dernières journées, il a donc tout intérêt à capitaliser à domicile. "Cela commence par la réception de l'ogre toulonnais, assure Mola. On sait que pour gagner, il faudra un très bon Brive, combiné à un petit couac d'une grosse écurie". "Ce match entre dans notre logique de victoires", ajoute Godignon. Et pas question de garder en tête le déception de ne pas s'être imposé à Bayonne. "On est tellement proche du dénouement qu'on a arrêté d'être frustré, note Jean-Baptiste Péjoine. Il faut juste continuer à travailler, bien se préparer et se mettre dans les bonnes dispositions pour gagner". 

Surtout, le staff entend s'appuyer sur les valeurs de ses hommes, qui font preuve d'un état d'esprit irréprochable depuis le début de saison. "Ce groupe est composé de mecs supers, qui s'entraînent très sérieusement au quotidien, confie Casadéi. Il a envie d'exister dans ce Top 14 et n'est pas toujours récompensé de ses efforts. Mais il ne lâche jamais rien. Et là encore, il aurait pu gagner à Bayonne mais on accepte le résultat et on est reparti de l'avant dès lundi". Mola est sur la même longueur d'ondes: "On met une telle intensité dans le travail et on a un tel comportement au quotidien. Je me dis qu'on va s'en sortir". Le deuxième ligne Olivier Caisso renchérit: "Il faut poursuivre sur cette voie. Le bonus défensif était mérité et je crois qu'on ne mérite pas non plus de descendre".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×