Benjamin Boyet - 30.09.2011 - Bayonne - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Boyet et Dupuy en grande forme

Boyet et Dupuy en grande forme

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 03/10/2011 à 18:47 -
Par Rugbyrama - Le 03/10/2011 à 18:47
Malgré un déchet important chez les buteurs lors de la 6e journée, le Bayonnais Benjamin Boyet et le Parisien Julien Dupuy se sont illustrés en étant les principaux artisans des victoires de leurs équipe. Le MHR et le BOPB ont signé leur première victoire. Retrouvez les temps-forts du week-end.
 

EN HAUSSE :

Biarritz et Montpellier

Exceptionnellement, nous avons décidé de placer deux équipes en hausse cette semaine. Comment faire autrement ? Biarritz, l'un des ogres des dix dernières années, et Montpellier, finaliste du Top 14 l'an passé, ont tout simplement enregistré leur premier succès de la saison vendredi (ils comptabilisaient quatre défaites et un match nul avant cette 6e journée). Les Basques ont été s'imposer sur la pelouse de l'Union Bordeaux dans la douleur (13-11), faisant preuve d'une grande solidarité, alors que les Héraultais ont enfin gagné à domicile (19-6) face à Toulon. Particulièrement handicapés par l'absence de leurs internationaux, les deux équipes comptent désormais huit points au classement – à hauteur de Brive – et pointent toujours aux 12e et 13e places... Mais indéniablement, leur avenir s'est éclairci.

EN BAISSE

Perpignan

Jacques Delmas, le nouveau manager de l’Usap, voulait faire d’Aimé-Giral une forteresse imprenable. Cela n’a pas duré longtemps. Et pourtant, Perpignan avait géré de belle manière l’absence des internationaux et cadres durant le Mondial. Restant sur trois victoires de rang, les coéquipiers de Jérôme Porical bénéficiaient d’un surplus de confiance non négligeable. Mais contre Agen vendredi, rien n’a fonctionné dans les rangs catalans. Maladroit au possible, dominé dans le combat et disposant d’un buteur en panne de réussite, Perpignan s’inclinait devant Agen sans aucune contestation possible (19-12). Il est vrai aussi que le carton rouge à la pause pour Le Corvec n’a pas arrangé les choses…

LE JOUEUR :

Benjamin Boyet (Bayonne)

Quelques minutes encore avant le coup d'envoi de la rencontre face au Racing-Metro, il était prévu comme titulaire à l'ouverture. Sauf que la blessure à l'échauffement de l'ailier Garth Ziegler a obligé le staff bayonnais à revoir l'ensemble de la composition de sa ligne de trois-quarts et à décaler Benjamin Boyet à l'arrière. Un rôle dans lequel il a particulièrement brillé. Propre et toujours bien placé, il a constamment permis à son équipe de se dégager de la pression adverse grâce à une parfaite occupation du terrain. Et que dire de sa réussite dans ses tentatives de tirs au but... Avec un sans-faute au final (8 sur 8), il a inscrit 24 des 27 points de l'Aviron et a été le grand artisan de la victoire du club basque (27-23).

L’ESSAI

Clément Poitrenaud (Toulouse)

Une nouvelle fois, Toulouse a impressionné offensivement. Devant un Clermont invaincu en championnat qui plus est. Et le champion de France n’a pas fait les choses à moitié en glanant le bonus offensif (22-9). Le troisième essai s’avoue comme le parfait symbole de la confiance emmagasinée par Toulouse. Sur une attaque au large, David, excellent, prenait l’intervalle, fixait le dernier défenseur et donnait à Poitrenaud qui allait marquer après une prise de balle à hauteur somptueuse.

LA STAT

28

A lui tout seul, Julien Dupuy s’est offert la peau de Brive. Le demi de mêlée international a marqué tous les points du Stade français à Charléty (28-17), confirmant ainsi sa bonne forme actuelle. Excellent dans l’animation, il a aussi fait preuve de précision au pied, passant la bagatelle de sept pénalités. Le Parisien est le 3e meilleur réalisateur du championnat.

LA DECLA

Marc Andreu (Castres)

"Cette victoire (à Lyon 18-16) illustre parfaitement le nouveau visage du club. Depuis désormais deux ans, Castres commence à avoir l'expérience des rencontres difficiles. Les cadres d'avant le deviennent encore plus aujourd'hui et entraînent toute l'équipe dans leur sillage. Pour prétendre jouer le haut de tableau, il faut savoir gagner ce type de rencontre et c'est ce su nous avons su faire".

LES CHIFFRES CLE

Meilleure attaque : Racing (172 pts)
Meilleure défense : Clermont (65 pts)
Meilleurs marqueurs : McAlister, Jauzion (Toulouse) ; Vakatawa, Cronje, Chavancy (Racing), Andreu (Castres), Lespinas (Lyon), Smith (Toulon) avec 3 essais
Meilleur réalisateur : Porical (Perpignan, 92 pts)