Rian Swanepoel - Brive Bordeaux - 5 mai 201 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Bordeaux se sauve, Brive proche d'être relégué

Bordeaux se sauve, Brive proche d'être relégué

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/05/2012 à 14:18 -
Par Rugbyrama - Le 06/05/2012 à 14:18
Dans le match de la peur, ce sont finalement les Bordelo-Béglais qui ont réussi à l'emporter à Brive (23-9). Grâce à ce succès, les hommes de Marc Delpoux assurent leur maintien officiel en Top 14. De leur côté, les Corréziens ont un pied et demi en Pro D2 en ne prennant pas de bonus défensif.

Et pourtant la partie n'avait pas si mal débuter pour les Coujous. Dans un match tendu, ils prenaient le début de période à leur compte mettant sous pression les visiteurs du jour. Une domination territoriale concrétisée par une première pénalité de Swanepoel (12e, 3-0). Mais les Bordelo-Béglais grâce à une nette domination en mêlée fermée réusissait à revenir dans la partie. Les hommes de Vincent Etcheto, réalistes et opportunistes, marquaient ainsi le premier essai du match par le biais de Connor (15e, 3-7). Loin de se laisser abattre, les Brivistes restaient au contact au score grâce notamment à une pénalité de Swanepoel (26e, 6-7). Mais trop approximatifs, ils se voyaient sanctionnés dans le temps additionnel. Lopez ne se faisait pas prier (42e, 6-10) et donnait à sa formation une petite mais non négligeable avance au score à la pause.

Une indiscipline briviste fatale

Au retour des vestiaires, Brive s'employait avec autant toujours d'envie et débutait sa course poursuite au tableau de marque. Et une nouvelle fois, cela ne commençait pas si mal du côté des Coujous avec une pénalité de Swanepoel (55e, 9-10). Puis l'indiscipline notamment en mêlée fermée mettait en difficulté les hommes d'Ugo Mola. Lopez passait ainsi deux pénalités coup sur coup (59e, 63e, 9-16). La seconde étant consécutive à un carton jaune écopé par Mela (62e). Également fébriles en attaque, les Brivistes étaient alors au point de rupture et mulitpliaient les fautes. Bias, à l'instar de son capitaine, laissait lui aussi ses partenaires en infériorité numérique (75e) et ce jusqu'à la fin de la partie. Alors que l'on faisait la tête des mauvais jours du côté du banc corrézien, les Girondins marquaient un deuxième et dernier essai par le biais de Le Bourhis (80e, 9-23).

Défaits pour la septième fois à domicile cette saison, les Brivistes ont quasiment les deux pieds en Pro D2. Pour être sûrs de ne pas descendre, ils devront en effet réaliser l'exploit et emporter une victoire bonifiée sur le terrain de Clermont lors de l'ultime journée de Top 14. Et dans un même temps, espérer une mauvaise performance de Bayonne à Castres. En clair, une mission très difficile voire impossible. De son côté, le promu bordelais peut sourire et évoluera, grâce à ce succès, dans l'élite du rugby français lors de la saison 2012/2013.