Heini Adams - Bordeaux Brive - 5 mai 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Le pari réussi de Bordeaux-Bègles

Le pari réussi de Bordeaux-Bègles

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/05/2012 à 18:29 -
Par Rugbyrama - Le 06/05/2012 à 18:29
Grâce au succès acquis contre Brive (23-9), les Girondins ont assuré définitivement leur maintien dans l’élite au terme d’une saison où ils ont alterné le meilleur comme le pire. Mais l’objectif fixé en début d’exercice est donc bel et bien rempli pour le plus grand bonheur de tout un club.
 

Il est peu plus de 16 heures au stade Amédée-Domenech de Brive. Les Bordelais viennent de l’emporter sur les Coujous (23-9) dans le match de la peur. Une victoire qui assure le maintien des partenaires d’Adam Jaulhac. Une délivrance pour le club et les joueurs: "Nous savions que ça allait être dur jusqu’au bout, mais maintenant ce n’est que du bonheur", indique Vincent Etcheto, l’entraîneur des lignes arrières de l’Union. Un objectif atteint qui porte l’empreinte de tout un groupe. À commencer par le manager Marc Delpoux qui a su gérer, intelligemment, son effectif et qui au coup de sifflet final exprimait sa satisfaction: "Je ressens beaucoup de fierté d’avoir tenu le choc, d’avoir tenu bon, que ce soit au point de vue sportif, au point de vue humain avec les joueurs". Le président Laurent Marti, lui, tient à rendre hommage à ses protégés: "Le plus important est de féliciter les joueurs et le capitaine Matthew Clarkin parce que depuis janvier c’est dur pour eux". L’analyse du président est des plus justes tant le parcours de son club a été paradoxal.

Etcheto: "Je pense que cette rencontre contre Toulouse a été extraordinaire"

Loué pour son jeu aéré et résolument offensif, Bordeaux-Bègles effectuait un début d’exercice encourageant. Pour preuve au soir de la dixième journée, les hommes de Marc Delpoux pointaient à la septième place. Ils pouvaient alors, légitimement, penser à un ticket européen. Mais voilà, un mal ronge l’équipe cette année: la régularité. Les Girondins ne sont pas parvenus à enchainer plus de trois victoires de suite (une anomalie qu’ils pourront pourtant corriger s’ils s’imposent contre Perpignan lors de la dernière journée). Ajouter à cela une série de quatre matchs sans victoire entre la dix-septième et la vingtième journée et l’Union descendait dans les bas fonds du classement.

Le déclic ? Ce succès de prestige contre Toulouse, le champion de France en titre (18-17), le 23 mars dernier: "Cette rencontre contre Toulouse à Chaban-Delmas a été extraordinaire parce que c’est ce match qui nous à remis dans la qualification", pense Vincent Etcheto. Comble du paradoxe, le maintien est assuré à l’extérieur là où les Girondins ont été si inefficaces cette saison. Pour preuve cette statistique qui parle d’elle-même: aucun point de bonus ramené en déplacement. Mais au final qu’importe, l’essentiel est acquis et Bordeaux-Bègles évoluera bien dans l’élite du rugby français l’année prochaine.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×