Top 14

Biarritz : Un réveil à confirmer

Le Biarritz olympique est toujours vivant ! Le week-end dernier face à Bordeaux, les Basques ont décroché une victoire bonifiée (38-13) qui s’est bâtie sur les fondamentaux... et aussi quelques talents individuels. Ce samedi, ils reçoivent Brive et doivent confirmer leur belle prestation.

 
BO: Un réveil à confirmer - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Le Biarritz Olympique n'était pas dans les meilleures dispositions au moment d’accueillir Bordeaux : avant-dernier du classement, restant sur une série de trois défaites consécutives et obligé d'aller jouer à Dax à cause d'un terrain interdit à Aguilera. Pourtant, les Rouge et Blanc ont gagné. Ils ont même réussi à prendre le point de bonus offensif, leur premier de la saison. Les Basques ont montré un nouveau visage face à l'UBB. " Le maître mot c'était vraiment le courage et de l'envie et surtout la solidarité, faire quelque chose ensemble" déclare Arnaud Héguy, auteur du premier essai Biarrot. Le stage à Soustons qui visait à ressouder le groupe a visiblement porté ses fruits. Combatifs, unis, les hommes de Jack Isaac ont su résister à une entame de match bordelaise particulièrement dangereuse. Ce fut un "gros combat de devant" selon les mots du talonneur biarrot qui est revenu sur l'importance "de se retrouver collectivement et d'essayer d'imposer notre jeu devant".

Au delà de cette performance des avants, l'équipe a également su faire preuve d'un réalisme qui lui avait manqué jusque là. "Grâce à la classe de certains joueurs on arrive a passer ce cap" glissait Héguy, conscient que certaines individualités ont joué un rôle certain dans la victoire de samedi. En effet, les Basques ont pu compter sur leur demi de mêlée Dimitri Yachvili qui, fraîchement revenu de blessure, s'est illustré en inscrivant un total de 25 points, dans lequel figure deux essais. Autre joueur qui a brillé, le jeune australien Talalelei Gray. Mis en avant dans les colonnes de Midi Olympique ce lundi, le troisième ligne de 22 ans a été décisif sur deux essais.

Enchaîner

Toute la difficulté réside donc maintenant dans la nécessité de continuer sur cette lancée. Héguy prévient : "Rien n'est acquis, il nous reste un gros match ontre Brive". En effet, les Basques reçoivent samedi prochain le CABCL, un concurrent direct dans la lutte pour rester dans l'élite. Le BO ne peut se permettre de passer à côté de la rencontre. Au match aller, ils avaient sombré 32 à 7, offrant à Brive leur première victoire bonifiée de la saison. Les Biarrots avaient même été menés 32 à 0 jusqu'à la 73e et c'est Julien Peyrelongue qui avait sauvé l'honneur en inscrivant le seul essai biarrot du match.

Cette fois, les Basques auront l'avantage de recevoir. Mais les statistiques ne sont pas à l'avantage du BO qui n'a réussi qu'une seule fois à enchaîner deux victoires cette saison (contre le RCT 25-6 et contre Agen 6-15). Alors, réveil durable ou sursaut passager. Les Basques devront confirmer le bel espoir donné par la victoire sur l'UBB, car s'ils se sont extirpés de la zone rouge, ils sont aujourd'hui condamnés au sans faute pour conserver la tête hors de l'eau. " On va prendre match après match et si on peut se permettre de faire les calculs avant la fin ça sera bien" conclut Arnaud Héguy.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |