Leguizamon - Lyon Perpignan - 5 mai 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Bilan: Lyon n'a pas manqué de coeur


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/06/2012 à 11:16 -
Par Rugbyrama - Le 19/06/2012 à 11:16
Début de notre bilan sur la saison des clubs de Top 14 avec celui de Lyon, qui a terminé à la dernière place. Une première en Top 14 plus que délicate pour le club du Rhône, qui a pourtant eu le mérite de lutter jusqu’au bout.

TOUR D'HORIZON

Un véritable chemin de croix pour Lyon. Avec trente et un points, les Lyonnais finissent bon dernier du championnat, pour leur première en Top 14. Loin, très loin derrière Bayonne (48 points) douzième et premier non relégable. Au final, Lyon comptabilise dix-huit défaites en vingt-six journées. Les Rhodaniens ne sont jamais parvenus à gagner deux matchs de suite cette saison. Une incapacité à enchaîner les résultats qui a plombé les Lyonnais. Les cinq victoires acquises sont venues récompenser une volonté de fer. Mais le niveau du Top 14 était trop élevé.

LE TOP: l’état d’esprit

Malgré les mauvais résultats, les hommes de Raphaël Saint-André et Matthieu Lazerges n’ont jamais rien lâché. Le Lou a montré tout au long de la saison des intentions de jeu même lors de grosses défaites comme contre Montpellier (43-12). Un état d’esprit accrocheur qui s’est vérifié une fois la relégation en Pro D2 officielle. C’est aussi cette mentalité qui a permis au club d’accrocher Clermont au Matmut Stadium et Castres à Pierre-Antoine (6-6 à chaque fois).

LE FLOP: les blessures

La saison lyonnaise a été marquée par de nombreuses blessures. Le pilier gauche Bogdan Balan, premier choix de Raphaël Saint-André, était victime d’une entorse à un genou lors d’un match amical de pré-saison contre Toulon. Indisponible une grande partie de l’année, il ne jouera que les cinq derniers matchs. Le demi d’ouverture Xavier Sadourny se fractura le tibia lors de cette même rencontre. Des déboires qui ne faisaient que commencer puisque, par la suite, le troisième ligne Nicolas Bontinck sera victime d’une entorse des ligaments du genou qui l’éloignera des terrains pendant un mois. Les lignes arrières ne furent pas épargnées non plus avec la blessure de Mark Van Gisbergen et Lee Thomas, deux buteurs en puissance qui firent cruellement défaut au Lou. Des absences qui ont trop souvent obligé le staff à faire du "bricolage" à certains postes. Pas optimal.

LE JOUEUR: Xavier Fiard (pilier)

Cadre du Lou en Pro D2, le première ligne n’a pas déçu à l’étage supérieur. Le pilier âgé de 34 ans a participé à 19 matchs de Top 14 cette saison dont 18 comme titulaire. C'est dire si son expérience aura été précieuse. Surtout, il aura grandement participé à permettre aux Rhodaniens de disposer de très bons lancements jeu sur mêlée fermée. Malheureusement insuffisant.

LA REVELATION: Rémy Grosso

Icon Sport

À 23 ans, l’ailier formé au club n’a pas mis longtemps à s’adapter au Top 14. Pour sa première apparition contre Agen, le 9 septembre dernier, il inscrivait déjà un essai. En tout, il a aplati le ballon cinq fois dans l’en-but adverse cette saison. Il termine meilleur marqueur de son club. Sa rapidité et son aisance ballon en main ont dynamisé une ligne d’attaque lyonnaise parfois morose. Un jeune joueur à fort potentiel et qui possède encore une marge de progression intéressante. Cela promet.


L'AVENIR

L’objectif est clair: la remontée immédiate. Ambition légitime vu l’impressionnant recrutement effectué par les dirigeants. Lionel Nallet, Sébastien Chabal ou encore les Toulonnais Fabien Cibray et Julien Dumora vont venir renforcer l’équipe l’année prochaine. Surtout, beaucoup de cadres, à l’image d'Enrico Januarie, ont choisi de rester. L’effectif version 2012/2013 semble être armé pour atteindre ses objectifs.

LES CHIFFRES

Classement : 14e de la phase régulière (relégué en pro D2)
Classement attaque : 14e
Classement défense : 12e
Meilleur marqueur: Rémy Grosso (5 essais)
Meilleur réalisateur: Romain Loursac (82 points)