Thierry Lacrampe - toulouse castres - 2 juin 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Bilan: Castres, un cran plus haut

Bilan: Castres, un cran plus haut

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/06/2012 à 16:07 -
Par Rugbyrama - Le 28/06/2012 à 16:07
Suite de notre bilan Top 14 avec Castres qui a terminé la phase régulière en quatrième position et qui a atteint les demi-finales du championnat, échouant face aux futur champion de France, Toulouse.

TOUR D'HORIZON

Après une saison pleine et bien maîtrisée, Castres se qualifie pour la troisième année consécutive en barrage. Comme l’an dernier, le CO retrouve Montpellier, à la différence près que le match se joue à Ernest-Wallon et non plus à Pierre-Antoine. Les Castrais vont prendre leur revanche et s’imposer nettement (31-15), sans jamais réellement frémir. Les hommes du duo Travers-Labit vont enfin passer ce stade de la compétition après deux échecs consécutifs. En demi-finale, les Tarnais vont échouer face à Toulouse (15-24), futur champion de France, au terme d’une rencontre où ils auront pourtant eu l’occasion de l’emporter. Malgré cette contre-performance, Castres aura su tenir la distance tout au long de la saison et ainsi confirmer son statut de valeur sûre dans les hautes sphères du championnat.

LE TOP: Un départ en boulet de canon

Hormis une défaite inaugurale contre Perpignan (6-25), le début de parcours des Castrais ressemble à un sans-faute. Statistiques à l’appui: sur ses huit premiers matchs, le CO n’a perdu qu’à une seule reprise. Mieux, les coéquipiers de Romain Teulet ont enchaîné sept victoires de suite. Une série qui leur a permis de prendre les commandes du Top 14 au soir de la septième journée. Ce départ en trombe va ainsi conditionner le reste de la saison castraise et leur permettre de se qualifier en barrage à domicile.

LE FLOP: La H Cup

Il est vrai que Castres ne faisait pas de cette compétition une priorité. Reversé dans la poule une avec les Scarlets de Llanelli, le Munster et Northampton, la tâche s’avérait difficile. Elle le fût. En six matchs, les Castrais ne vont remporter qu’une seule petite victoire contre Northampton à Pierre-Antoine (41-22). Avec cinq défaites et sept unités au compteur, Castres finira bon dernier de sa poule, encaissant même quarante cinq points contre les Anglais au match retour.

Icon Sport

LE JOUEUR: Chris Masoe

Sa férocité et sa capacité à percer les lignes adverses ont littéralement porté Castres vers l’avant. Il y est pour beaucoup dans l’excellent début de saison de son équipe. Pourtant, après l’annonce de son transfert à Toulon, Chris Masoe a connu un vrai coup de mou, au cœur de l’hiver. Mais le Néo-Zélandais a vite oublié ces longues semaines de misère en effectuant une fin de saison cinq étoiles. Destructeur au contact (Thierry Dusautoir, sonné en demi-finale par une charge du All Black, peut en témoigner), le troisième ligne est logiquement le joueur le plus utilisé de son équipe avec 1925 minutes de jeu, soit vingt-sept matchs sur vingt-huit cette saison en Top 14. Énorme!

LA REVELATION: Pierre Bernard

Le talent du jeune ouvreur a éclaté cette saison. Sa progression balle en main, dans l’animation du jeu de ligne de son équipe, est flagrante. Son jeu au pied, toujours aussi solide, lui a permis d’être le parfait relais de Romain Teulet et Rory Kockott, les habituels buteurs du CO. Doté d’un mental à toutes épreuves, il sait garder la tête froide dans les moments les plus chauds. Preuve en est, le match aller contre Toulon (22-22), où il endosse le maillot de sauveur dans les derniers instants. Après avoir manqué un dégagement qui a conduit les Varois à prendre l’avantage, il va inscrire un drop de quarante mètres et une pénalité du milieu de terrain. Quel tempérament !

L’AVENIR

Il s’annonce sous les meilleurs hospices. Sur la lancée de cette saison réussie, le club est ambitieux. En coulisses, les dirigeants ont effectué un recrutement de qualité pour pallier le départ de Chris Masoe. L’arrière Brice Dulin (Agen), le deuxième ligne Christophe Samson (Toulon) ou encore le troisième ligne Pedrie Wannenburg (Ulster) vont venir renforcer l’équipe. Pas de noms ronflants, mais beaucoup de qualité rugbystiques. Le CO veut continuer sa marche en-avant.

LES CHIFFRES-CLES
Classement finale: 4e (demi-finaliste du Top 14)
Classement attaque: 4e
Classement défense: 7e
Meilleur réalisateur: Romain Teulet (235 points)
Meilleur Marqueur: Romain Martial (10 essais)