Jerome THION - 10.02.2012 - Biarritz - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Biarritz s'enfonce, Toulon déroule

Biarritz s'enfonce, Toulon déroule

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 12/02/2012 à 19:19 -
Par Rugbyrama - Le 12/02/2012 à 19:19
Biarritz reste relégable après sa défaite à domicile devant Toulouse, où le demi de mêlée australien Burgess a rendu une copie de qualité. Bayonne enregistre une victoire précieuse. Toulon décroche le bonus alors que Perpignan a péché offensivement. Retrouvez les temps forts du week-end.

EN HAUSSE

Bayonne

Bayonne retrouve le sourire. Bayonne retrouve le chemin de la victoire. Et Bayonne sort de la zone rouge. Il y a de quoi positiver, sur les bords de Nive. L’Aviron n’avait plus gagné en championnat depuis le 25 novembre 2011, face à Lyon. Cette fois, les Ciel et Blanc ont souffert pour s’imposer face au Stade français (26-20). Lionel Mazars et Abdel Boutaty ont inscrit un essai, alors que le Parisien Sackey s’est offert un doublé. Le pied de Cédric Garcia permet à son club de souffler un peu et de reprendre un peu de confiance par la suite. Confirmation attendue la semaine prochaine face à Clermont.

EN BAISSE

Biarritz

Biarritz n'y arrive toujours pas. Malgré un retour en fin de match (ils étaient menés 17-6 à la mi-temps) et une grosse domination en terme de possession, les Biarrots échouent de 5 points (20-15) devant Toulouse, le champion de France en titre et continuent leur chute au classement. Les Basques n'ont jamais su concrétiser leur occasion, même quand Toulouse était en infériorité numérique, et sont maintenant treizièmes au classement, se faisant dépasser par leur voisin bayonnais. Le match de la semaine prochaine contre Perpignan s'annonce crucial.

LE JOUEUR

Burgess (Toulouse)

Quand on parle des recrues toulousaines on a tendance à s'attarder sur Luke Mc Alister ou encore Lionel Beauxis. Mais s'il y a bien un joueur qui apporte sa pierre à l'édifice toulousain c'est bien Luke Burgess. Titulaire à 5 reprises en Top 14 depuis le début de l'année, et déjà auteur de 3 essais, il a encore été décisif vendredi soir contre Biarritz en marquant un essai dès la 16e minute, à la suite d'une mêlée parfaitement négociée par Gilian Galan, mettant ainsi les Toulousains sur la voie du succès. Dans la gestion, il fut irréprochable et joua toujours dans le bon tempo. Bref, une copie de grande qualité

L'ESSAI

Lewis-Roberts (Toulon)

Le pilier gallois est entré en jeu, a planté un doublé et a donné le bonus offensif au RC Toulon. On a connu pire comme coaching. Malmené pendant une bonne partie de la seconde période, Toulon a trouvé son salut grâce à deux essais calqués sur le même modèle. Lancer en touche Ivaldi, prise de balle Samson (et Armitage sur la deuxième), maul, départ de Lewis-Roberts en force et essai. Coup double (70e et 73e) et coup gagnant pour le pilier toulonnais, remplacé au dernier moment par Emmanuelli sur dans le XV de départ. Le club de la rade conforte ainsi sa troisième place au classement, derrière Toulouse et Clermont.

LA STAT

11'15''

Comme le nombre de minutes ou les Perpignanais ont eu la possession du ballon en seconde mi-temps, lors de leur défaite contre Montpellier vendredi soir (22-11). Tout ceci en vain. Car bien qu'ayant passé trois fois la ligne, leurs essais ont tous étaient refusés après arbitrage vidéo. Ils repartent donc sans même le bonus défensif. Rageant.

LA DECLA

Berbizier (manager du Racing-Metro)

"Je suis satisfait de la deuxième mi-temps, et par l'équipe. Avec toute l'énergie que l'on a dépensée en dehors du terrain cette semaine, on l'a logiquement payé en doutant en première période, et ça ne pardonne pas contre cette formation clermontoise que l'on savait très difficile à jouer chez elle. Mais j'ai vu de l'envie et un bel état d'esprit du Racing en seconde période, qui s'est battu pour honorer le maillot. Il faut se servir de ça pour reconstruire et évacuer ce qui vient de se passer. Je préfère maintenant me concentrer pour regarder devant et reconstruire, se remettre au travail et me concentrer sur l'essentiel, le terrain. "

LES CHIFFRES CLE

Meilleure attaque: Toulouse (448 pts)
Meilleure défense: Clermont (217 pts)
Meilleur marqueur: Matanavou (Toulouse, 7 essais)
Meilleur réalisateur: Barnard (Agen, 168 pts)