Dimitri Yachvili - biarritz Racing - 21 avril 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Biarritz se rapproche du maintien en dominant le Racing

Biarritz se rapproche du maintien en dominant le Racing

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/04/2012 à 18:51 -
Par Rugbyrama - Le 21/04/2012 à 18:51
Après leur défaite lors du derby basque, les Biarrots ont réagi face au Racing dans une rencontre équilibrée (22-13). Alors que les Racingmen avait pris l'avantage en seconde période, les Biarrots ne se sont pas affolés et ont fait le nécessaire pour assurer de précieux points pour le maintien.
 

C'est un Biarritz sous pression qui pénétrait sur sa pelouse d'Aguiléra pour affronter le Racing-Metro, alors que ses principaux concurrents au maintien - à l'exception de Brive - venaient de s'imposer quelques instants plus tôt. Mais les Basques n'ont pas failli. Dans le sillage d'un Dimitri Yachvili toujours aussi prépondérant et auteur de 14 points (soit sa moyenne cette saison), ils s’en sont notamment remis à la puissance de leur pack pour contrer la puissance francilienne et globalement contrôler la partie.

Les hommes du président Blanco auraient pourtant pu paniquer, eux qui évoluaient contre le vent en première période et étaient confrontés à une équipe qui restait sur cinq victoires lors de ses six derniers matchs de championnat. Il n’en fut rien. Grâce, il est vrai, au concours involontaire d’un adversaire maladroit en touche et surtout particulièrement indiscipliné. Des fautes à répétition qui entrainaient l'exclusion temporaire de Leo'o (25e) et permettaient par ailleurs à Yachvili de creuser l'écart pour porter le score à 9-3 à la pause.

Les Biarrots ne s'affolent pas

Pas toujours inspiré dans le jeu, le Racing maintenait néanmoins la pression en se montrant dangereux par intermittence. Notamment au retour des vestiaires. Sous les coups d'accélérateurs des Imhoff, Hernandez, et autre Estebanez, ils finissaient même par trouver la faille au large après un numéro de Steyn conclu par Chavancy (12-13, 54e). Pas suffisant toutefois pour les joueurs de Pierre Berbizier, qui ne prenaient que trop peu souvent l’ascendant sur le rideau défensif basque. Et allaient voir immédiatement le BOPB repasser la marche avant. D’abord par le biais de Traille, dont le drop ne laissait pas le temps aux Franciliens de profiter de leur avantage (63e). Puis par Ngwenya, qui concrétisait au large après un énorme pilonnage de la ligne francilienne (72e). Assurant un succès que les Basques n’avaient plus qu’à gérer dans les derniers instants.

Une victoire d’autant plus précieuse qu’elle permet aux Biarrots, s’ils restent dans le wagon des clubs concernés par la relégation, de conserver cinq longueurs d’avance sur Bayonne et Brive, les deux plus mal engagés. En face, le Racing espérait réaliser un coup à Aguiléra afin d’aborder plus sereinement le derby face au Stade français lors de la prochaine journée. Un confrontation qui vaudra cher dans la perspective des phases finales, entre deux équipes désormais séparées de deux petits points.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×