Takudzwa NGWENYA - 22.10.2011 - Biarritz - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Biarritz n'y arrive toujours pas

Biarritz n'y arrive toujours pas

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/10/2011 à 17:04 -
Par Rugbyrama - Le 22/10/2011 à 17:04
Une nouvelle fois, Biarritz a balbutié son rugby et aurait pu perdre si Lespinas avait passé une pénalité pour Lyon à la dernière seconde (15-15). Au final, ce résultat nul n'arrange pas les Basques qui restent derniers et se plongent vers un début de crise. Pour le Lou, c'est une juste récompense.

L'affaire aurait pu être encore pire pour des Basques derniers du classement avant cette 8e journée. Auteurs d'une entame de match catastrophique, les hommes de Patrice Lagisquet peinaient à maîtriser les attaques lyonnaises qui revenaient sans cesse dans le camp biarrot. Paradoxalement, c'est lorsque les choses semblaient s'arranger pour les Basques et que le temps fort des Lyonnais se terminait que les coéquipiers de JérômeThion se faisaient surprendre sur une magnifique chandelle de Tranier tapée dans le dos de la défense. Nicolas Raffault se saisissait du ballon, marchant au passage sur un Bolakoro apathique, et donnait à hauteur à Ratuvou qui filait inscrire le premier essai du match entre les poteaux (6e). On pensait alors les Biarrots inertes. Incapables de réagir. Ce fut tout au contraire l'électrochoc qui sonna la révolte des Basques. Imposant un défi physique de tous les instants, les Biarrots montraient des signes encourageants en attaque. Chose peu apparente depuis le début de la saison. Sur une énième montée en pointe de la défense lyonnaise, l'arrière Haylett Petty trouvait l'ouverture d'un crochet intérieur sur Tranier puis éliminait son vis-à-vis pour plonger en terre promise (19e).

Une prestation rassurante

La pression biarrote continuait et ce n'est pas le 86e en-avant de la saison des rouges et blanc qui les dissuada de continuer leurs velléités offensives. La défense rhodanienne, d'ordinaire si imperméable (3 essais encaissés depuis le début de saison seulement soit le meilleur ratio du Top 14) qui craquait une nouvelle fois trois minutes plus tard. Burotu était repris irrégulièrement à 5m de la ligne lyonnaise. L'occasion pour Marcello Bosch d'inscrire trois points qui permettaient aux Biarrots de mener 10-7 à la 23e. Opportunistes, les joueurs du Lou ne se désunissaient pas et profitaient d'une erreur grossière du pack biarrot pour égaliser juste avant la pause 10-10.

La seconde période ressemblait étrangement à la première. Sur un contre assassin de 100 mètres et l'un des plus beau essais depuis le début du championnat, Clément récompensait le travail des siens en bout de ligne (56e). Les Lyonnais reprenaient le score (15-10) à la 56e. Equipe à réaction, Biarritz rentrait enfin dans le second acte. Les avants basques, laissaient parler leur force de cohésion pour enfoncer leurs homologues et aplatir leur second essai par l'intermédiaire de Manuel Carizza (61e). Bosch, tout comme Lespinas, ne trouvait pas la mire et ratait son quatrième coup de pied de l'après-midi. Le dernier quart d'heure s'avouait en faveur des Biarrots. Dangereux mais toujours incapables de conclure leurs actions, les hommes de Lagisquet rataient l'opportunité de remporter leur première victoire à domicile de la saison. Il s'en fallut de peu que Lespinas ne permette aux siens de repartir avec les quatre points.

Ce résultat de parité n'arrange bien entendu pas Biarritz. Le BOPB s'enlise à la dernière place et reste relégable au contraire des Lyonnais qui s'en sortent et qui prouvent qu'ils vendront chèrement leur peau cette saison.