Imanol Harinordoqui - biarritz - avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Biarritz: Le match couperet

Biarritz: Le match couperet

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/04/2012 à 15:51 -
Par Rugbyrama - Le 19/04/2012 à 15:51
Le Biarritz Olympique affronte le Racing-Metro samedi (15h55). Toujours en lutte pour le maintien, les Basques auront fort à faire face au cinquième du championnat, actuellement en pleine forme et qui voudra composter son ticket pour les barrages. Le match s’annonce électrique à Aguilera.

Biarritz est de nouveau sous pression. Le club a grillé un joker lors de la défaite dans le derby face à Bayonne. Du coup, les partenaires d’Imanol Harinordoquy luttent toujours pour ne pas descendre en Pro D2. "Les cartes sont redistribuées", avait même avoué le capitaine biarrot après la rencontre. Les protégés de Serge Blanco possèdent encore un matelas de cinq points d’avance sur l’Aviron, premier relégable, mais ils n’ont plus le droit à l’erreur. Le match de samedi contre les Ciel et Blanc s’annonce décisif pour l’avenir du club dans l’élite.

Patrice Lagisquet, l’entraîneur, en est conscient: "Nous avons une obligation de résultat contre le Racing pour sortir enfin de cette zone et être libéré par rapport à cette relégation". La tâche s’annonce rude. Surtout qu’en face les Franciliens avancent à vitesse grand V. Ils n’ont perdu qu'une seule fois depuis six matchs (à Toulon). Les hommes de Pierre Berbizier sont cinquièmes et plus que jamais en lice pour une qualification en barrage. "Ils s’imposent comme un prétendant au titre", juge même Benoît Baby, l’ailier de Biarritz. Une chose est sûr les Racingmen viennent en terre basque avec la ferme intention de valider leur place et pourquoi pas espérer un éventuel barrage à domicile.

Une rencontre qui conditionnera la fin de saison

Le BO a lui d’autres objectifs et entend d’abord se maintenir pour ensuite sauver sa saison en tentant de remporter le Challenge européen. Une victoire libérerait à coup sûr les esprits basques: "On a 43 points. Avec 47 ou 48 points nous devrions être sauvés" estime Patrice Lagisquet. Il manquerait donc un succès à Biarritz pour être sauvé. Un calcul qui s’avère périlleux tant le championnat est indécis et serré cette année. La fin de saison des coéquipiers de Julien Peyrelongue en Top 14 s’annonce corsée puisque après le Racing, l’équipe se rendra à Montpellier et accueillera le Stade français lors de l’ultime journée. Deux clubs qui auront sûrement encore quelque chose à jouer. L’avenir biarrot en Europe est, forcément, liée au résultat de samedi. En cas de défaite, pas sûr que la demi-finale contre Brive soit une priorité. Ils ont tout intérêt à s’imposer pour être définitivement rassurés et se tourner vers d’autres horizons.