Erik Lund Biarritz Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Biarritz compte sur Lund

Biarritz compte sur Lund

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/09/2011 à 11:03 -
Par Rugbyrama - Le 01/09/2011 à 11:03
Etrillé lors de la première journée à Toulon (30-5) et meurtri par la blessure de Benoît Baby, le Biarritz olympique récupère le deuxième ligne Erik Lund pour recevoir Agen ce samedi à Aguilera. Une bonne nouvelle pour un groupe basque qui vise deux victoires lors des deux prochaines journées.

Trente points encaissés à Mayol en ouverture du championnat pour une peu reluisante lanterne rouge. Même si cette dernière place n'est significative de rien, elle symbolise néanmoins le manque d'investissement et d'engagement des joueurs du Biarritz olympique lors de leur première sortie officielle cette saison. Une absence d'agressivité qui n'a pas échappé au staff biarrot comme le soulignait Patrice Lagisque après cet échec cuisant : "Ma déception vient du manque d'engagement. Dans le rugby, si on a des vertus guerrières, le goût du combat, ça devient tout de suite plus facile." Heureusement pour le manager du BOPB, il pourra compter dès la deuxième journée sur le retour du deuxième ligne Erik Lund. Le guerrier norvégien, en délicatesse avec un genou et à court de rythme, n'avait pas été retenu pour le déplacement dans le Var. Sa présence est maintenant jugée nécessaire pour recevoir Agen, seule équipe à s'être imposée à l'extérieur lors de la première journée.

Peyrelongue aussi candidat

Le grand chauve à la barbe rousse devra remobiliser un cinq de devant orphelin de nombreux éléments en ce début de saison. Fabien Barcella s'est envolé avec l'équipe de France, Benoît August est toujours en phase de reprise et Matt Dunning a déjà bouclé ses valises. Sans oublier que le BOPB est privé de la puissance de Raphaël Lakafia et des courses d'Imanol Harinordoquy en troisième ligne. Erik Lund, jamais avare d'efforts ingrats, doit secouer ses coéquipiers.

Autre bonne nouvelle pour Biarritz, le retour de Julien Peyrelongue qui ne souffre plus des adducteurs. L'ouvreur titulaire, très à l'aise pendant la préparation, devrait retrouver sa place dès ce samedi pour amener son expérience à une charnière amputée de Dimitri Yachvili. Deux retours qui pourraient donc transformer un Biarritz olympique trop tendre à Toulon. Les supporters basques l'espèrent.