Thomas LIEVREMONT - 02.04.2011 - Bayonne - Icon Sport
 
Top 14

Bayonne est-il sous pression ?

Bayonne est-il sous pression ?

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 29/09/2011 à 17:15 -
Par Rugbyrama - Le 29/09/2011 à 17:15
Bayonne, seulement 11e du classement, est-il en danger avant d'affronter le Racing? Quelle première ligne pour l'UBB? Quelles sont les équipes à ne pas avoir encore engrangé de point de bonus? Brive est-il déjà sorti d'un match bredouille?...Retrouvez en questions tous les enjeux de la 6e journée.
 

Bayonne est-il sous pression ?

Oui dans la mesure ou l'Aviron n'a plus gagné un match depuis la première journée de championnat contre Toulouse, et qu'il pourrait se trouver relégable à l'issue de cette sixième journée. En effet, il basculerait dans la zone rouge s'il venait à perdre vendredi contre le Racing-Métro 92 et que deux de ses trois poursuivants, en l’occurrence Biarritz, Montpellier et Lyon, l'emportent. Les hommes de Christian Gajan sont d'autant plus sous pression qu'ils accueillent la meilleure attaque de Top 14 (149 points), qui a inscrit 82 points de plus qu'eux.

McAlister peut-il passer meilleur buteur de Top14 ?

En théorie oui même s'il devra s'employer. L'ouvreur néo-zélandais du Stade toulousain a inscrit 68 points depuis le début du championnat. C'est dix de moins que le Perpignanais Jerôme Porical, leader du classement, et neuf de moins que le dauphin Jonathan Wisniewski. De plus, Toulouse joue face à Clermont, meilleure défense de Top 14 avec seulement 43 points encaissés. Rappelons toutefois que Luke McAlister n'a pas pris part au match d'ouverture face à Bayonne, d'où la performance de se retrouver déjà sur le podium des meilleurs réalisateurs.

Quelle première ligne pour l'UBB ?

Cette question doit encore travailler Marc Delpoux, l'entraîneur de Bordeaux-Bègles, qui doit composer sa première ligne avec huit joueurs forfaits dans ce secteur. Dernier en date, Nicolas Decamps, l'homme fort du pack girondin de ce début de saison, qui s'est gravement blessé au genou à l’entraînement lundi et qui sera indisponible pour six à huit mois. De plus, le talonneur Fabien Rofes est suspendu et le pilier gauche Laurent Delboulbès est incertain . Du coup, Marc Delpoux va faire confiance à l'espoir Anäel Neveu qui devrait être épaulé par Lauga au talon et Forbes ou Davies côté gauche.

Brive est-il déjà sorti d'un match bredouille ?

La réponse est non. Au même titre que Clermont et Toulouse, les Brivistes ont toujours récupéré un point. En l'occurrence, quatre bonus défensifs pour une seule victoire. Alors certes, le bilan brut n'est pas glorieux, mais il permet néanmoins aux Coujoux de se positionner devant Bordeaux-Bègles et Bayonne qui présentent de meilleures statistiques. Autre particularité, le CAB pointe avec un goal-average positif de trois points, en corrélation avec les quatre défaites bonifiées. Enfin, si le collectif mené par Ugo Mola continuait sur ce rythme d'une victoire pour quatre défaites bonifiées, il aurait de grandes chances de se maintenir, puisqu'il finirait avec un total de 41 points. L'an passé, La Rochelle avait été rétrogradée avec un total de 33 points...

La défense montpelliéraine est-elle la plus perméable ?

Avec 116 points encaissés, elle n'est que la quatrième plus mauvaise défense de ce Top 14. Cependant, à chacun de leur match, les Héraultais ont encaissé au minimum un essai (deux contre Brive, Bordeaux-Bègles et le Racing, un contre Perpignan et le Stade Français). Si l'on ajoute à ceux-ci la bagatelle de 22 pénalités bottées entre les poteaux montpelliérains, on comprend mieux la difficulté des hommes du duo Galthié-Béchu à gagner leur premier match de la saison. Une bien pâle statistique pour les vice-champions. Au moins, le club à la fleur de ciste sait sur quoi travailler !

Quelles sont les équipes à ne pas avoir encore engrangé de point de bonus ?

Elles sont au nombre de deux : Perpignan et l'UBB. Si ces deux équipes comptent respectivement quatre et deux victoires, elles n'ont pas réussi à engranger le moindre bonus, ni offensif ni défensif. Les Catalans s'appuyant avant tout sur la force et la précision du pied de Jérôme Porical (auteur de 72,2% des points de l'USAP), ils avaient pris l'eau face au Racing lors de leur seule défaite de ces cinq premières journées. Les Girondins, eux, étaient tout proches d'obtenir le bonus défensif devant Toulon à Chaban-Delmas, mais se sont rattrapés de fort belle manière à Montpellier en récupérant quatre points.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×