Joie Agen - 26.08.2011 - - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Agen crucifie Brive sur le fil

Agen crucifie Brive sur le fil

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/08/2011 à 23:14 -
Par Rugbyrama - Le 26/08/2011 à 23:14
Incroyable renversement de situation à Brive où Agen s'est imposé à la toute dernière seconde grâce à une transformation de Courrent après un essai de Tian (20-19). Pourtant, les Corréziens menaient de 16 points à l'heure de jeu. Brive s'apprête à vivre une saison délicate et se met déjà en danger.

Le dénouement est aussi incroyable que le scénario de la rencontre. Alors que l'affaire semblait pratiquement bouclée pour Brive à la mi-temps, Agen a su trouver les ressources pour l'emporter sur le fil grâce à l'essai du Tian après la sirène et le sang froid de Courrent (81e). Les Corréziens peuvent eux terriblement s'en vouloir. Ils se sont complètement éteints en deuxième période, laissant la porte ouverte à l'incroyable retour de la bande à Christian Lanta.

Le match démarrait pourtant sur les chapeaux de roue pour les pensionnaires d'Amédée-Domenech, qui plantaient d'entrée de jeu la première banderille de la saison. Le talonneur Virgil Lacombe profitait en effet du travail de ses avants suite à une touche à cinq mètres de la ligne agenaise pour conclure (3e). La première mi-temps de Brive, au contraire de celle de ses adversaires du jour, était réussie, et permettait de mettre en valeur le buteur Julien Caminati qui faisait admirer puissance et maîtrise sur pénalités lointaines (11e, 17e, 29e). A 16-3 à la mi-temps, on voyait mal comment le match pouvait échapper au joueurs de Mola.

Agen revient de nulle part

L'entame de seconde période des Agenais laissaient penser que la situation n'évoluerait pas beaucoup. Cabarry recevait même fort logiquement un carton jaune (53e) suite à un placage haut et sans ballon sur Caminati, clairement le meilleur briviste ce soir. C'était paradoxalement le début de la fin pour le CABCL. Simon Azoulai prenait lui aussi un carton jaune cinq minutes plus tard, et les Agenais profitaient de leur avantage numérique pour inscrire l'essai de l'espoir par Fono (67e). Brive sentait alors le spectre d'un retour improbable arriver, et une pénalité de Courrent, qui mettait Agen à portée de fusil de son adversaire, venait confirmer les craintes. Retranchés dans leur camp, les Corréziens craquaient finalement dans les ultimes secondes, et n'avaient que leurs yeux pour pleurer au coup de sifflet final.

A trop vouloir protéger un score et refuser le jeu on s'expose à de cruelles désillusions, c'est le constat amer que doit faire Ugo Mola au sortir de cette première journée de championnat. Une défaite qui risque déjà de laisser des traces en Corrèze.