Raphael SAINT ANDRE - 30.04.2011 - Lyon - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Saint-André : "Un calendrier compliqué"

Saint-André : "Un calendrier compliqué"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/07/2011 à 18:59 -
Par Rugbyrama - Le 09/07/2011 à 18:59
Lyon, qui fera ses débuts en Top 14 cette saison, a hérité d'un début de championnat délicat avec un déplacement à Clermont et la réception de Toulouse, le champion en titre. Une perspective qui n'effraie pas Raphaël Saint-André, le coach lyonnais. Il assure que ses joueurs ont hâte d'en découdre.

Lyon commencera sa saison par un déplacement à Clermont, puis vous recevrez le champion, le Stade Toulousain. Que vous inspire ce début de championnat ?

Raphaël Saint-André: J'ai envie de dire: "bienvenue en Top 14". C'est un calendrier extrêmement compliqué pour un promu. On ne reçoit que cinq fois sur la phase aller et ce seront des grosses équipes. Ce sera difficile, mais il faudra ne rien lâcher. On aura un aperçu de notre niveau après ces deux matchs. Ce sont deux très grosses cylindrés. Je rappelle que personne n'a gagné à Clermont depuis plus d'un an. *

Il vaut peut-être mieux jouer ces deux équipes alors qu'il manquera des internationaux...

R. S-A: Cela va peut-être nous aider... Nous n'avons qu'un ou deux joueurs qui vont à la Coupe du monde, quand Toulouse et Clermont en ont dix ou quinze. Mais n'importe quel joueur de Toulouse pourrait jouer chez nous. Et puis je ne suis pas sûr que Fritz et Jauzion soient moins bons que ceux qui sont à la Coupe du monde...

Après Clermont et Toulouse, vous irez consécutivement à Agen puis à Brive, deux candidats potentiels pour le maintien. Ces matchs vous font-ils peur ?

R. S-A: Pas plus que les précédents. Certes, il y aura plus d'enjeu pour les déplacements à Agen et à Brive. Nous entrerons dans notre mini-championnat, et ces matchs sont cochés sur notre calendrier. Évidemment, nous visons le maintien. Mais il faudra se méfier. Il seront peut-être à un niveau où on ne les attend pas...

Le LOU était en stage à Serre-Chevalier (30 juin au 4 juillet). Qu'en retenez-vous ?

R. S-A: Le stage s'est bien passé. C'était avant tout pour amener de la cohésion dans l'équipe. Nous avons fait de la course d'orientation, du rafting... Bref, des activités annexes au rugby. Ce stage a surtout servi à souder le groupe.

Vous avez repris l'entraînement depuis le 13 juin... quel était le programme jusqu'ici ?

R. S-A : Nous arrivons de Pro D2. Sur beaucoup de points, nous avons du retard sur les autres équipes de l'élite. Il fallait reprendre le plus tôt possible pour être prêt le plus tôt possible. Il faut ça pour exister en Top 14. Pendant les quatre premières semaines, la préparation a surtout été axée sur du physique. Nous allons accorder une semaine de repos aux joueurs pour qu'ils puissent profiter des vacances scolaires avec leurs enfants. Après ça, on repartira sur du rugby pendant cinq semaines. Jusqu'à présent, c'était plutôt "light".

Comment sentez-vous vos joueurs à un peu moins de deux mois du début du championnat ?

R. S-A : Ils sont impatients. On a tous envie de voir où nous en sommes. Les gars ont vraiment hâte de se mesurer aux joueurs de l'élite. On va bien voir si on est là par hasard ou non. On ne sait pas encore à quelle sauce on va être mangé...