Romain TEULET - Août 2010 - Castres - 3eme journee de Top14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Teulet : "Evidemment une fierté"

Teulet : "Evidemment une fierté"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/08/2010 à 17:23 -
Par Rugbyrama - Le 29/08/2010 à 17:23
Auteur de 20 points contre Bayonne et principal artisan de la victoire de Castres, l’arrière Romain Teulet a franchi la mythique barre des 2000 points marqués sous le même maillot. Il est le premier à réussir cet exploit dans le championnat de France. Et son équipe en avait bien besoin ce samedi.

Vous êtes le premier joueur à franchir la barre des 2000 points inscrits sous le même maillot. Qu’est-ce que vous inspire ce record ?

Romain TEULET : C’est évidemment une fierté mais je n’oublie pas la contribution de mes coéquipiers dans cette réussite. Ce qui me fait plaisir, c’est de voir leur confiance dans leurs yeux quand j’ai un coup de pied à tenter. C’est ce qui me porte et me donne confiance. J’ai aussi une pensée pour toutes les personnes avec qui j’ai beaucoup travaillées depuis que je suis jeune. Ce record résulte d’un véritable acharnement, d’une remise en question permanente.

N’avez-vous pas douté quand vous avez raté votre première tentative ?

R.T. : Non. Je l’ai raté en raison d’une mauvaise trajectoire. Il y avait un vent capricieux et il fallait s’adapter. J’ai ensuite su rectifier le tir. Et il le fallait…

En effet, Castres a longtemps été mené au score. Comment l’expliquez-vous ?

R.T. : Nous avons été très fébriles et sommes retombés dans nos travers de La Rochelle (défaite 17-22 lors la première journée, ndlr). On a peut-être cru que les choses seraient plus simples qu’elles ne l’ont été. Mais Bayonne renaît de ses cendres cette saison et aurait mérité de prendre au moins le bonus défensif. Nous étions désordonnés, manquions de précision. Le problème est qu’ensuite, on a essayé de réagir de manière individuelle. Nous n’avons pas su trouver de solutions collectives et mettre une forme de continuité dans notre jeu. Il fallait commencer par, dans un premier temps, les faire reculer au pied. Au-delà, nous avons failli dans l’engagement et le comportement.

Mais vous avez fini par vous en sortir…

R.T. : Oui, mais on aurait pu connaître une grosse désillusion. On s’en sort bien et il faut en tirer des leçons pour s’en servir par la suite. Nous allons en parler entre nous. Malgré tout, nous sommes sur une dynamique positive avec deux victoires d’affilée. Si on veut exister parmi les grosses écuries du championnat, il faut garder le même niveau d’investissement que dans les vingt dernières minutes et nous améliorer sur le plan du jeu.

Retrouvez ce lundi dans Midi Olympique l’analyse complète et les différentes réactions du match entre Castres et Bayonne.