Paris Stade français Mickaël Cheika 2010-2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Paris prépare son challenge

Paris prépare son challenge

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/04/2011 à 09:29 -
Par Rugbyrama - Le 21/04/2011 à 09:29
Pour leur dernier match de la saison au Stade de France, les Parisiens n'ont pas réussi à offrir une victoire à leur public face à Clermont (12-20). Ils comptent combler leurs lacunes avant de retrouver les Jaunards le 29 avril en challenge européen. D'ici là, ils se rendent à Bayonne.

Cela aurait pu être un de leur dernier objectif en championnat : offrir au public parisien un succès au Stade de France. Devant 73 000 supporters venus assister à la rencontre, les Stadistes comptaient bien l'emporter. Au moins pour l'honneur puisque ils n'ont plus d'objectif dans ce championnat. Mais, face à des Clermontois dans l'obligation de repartir avec les quatre points, ils n'y sont pas parvenus.

Accrocheurs, les Parisiens ont tenu une mi-temps. Avant d'encaisser un deuxième essai. Les pénalités de Beauxis n'y ont rien fait. Le score (12-20) reflète la rencontre. Et un peu la saison. Lorsque Clermont a fait rentrer ses remplaçants, Paris, lui, a eu plus de mal. "Même si on était proche, on ne les a pas beaucoup mis en danger, regrette Michaël Cheika, le manager parisien. On les a trop regardés."

"Se reprendre en Challenge"

L'australo-libanais poursuit : "Il faut être plus intelligent dans notre positionnement sans ballon. On a été un peu naïfs dans notre gestion du match." Ses joueurs comptent bien se reprendre en vue d'une nouvelle rencontre face à Clermont en Amlin Challenge Cup, le 29 avril prochain, après un déplacement à Bayonne. Lionel Beauxis l'affirme sur le site du club : "On a encore la demi finale. Le match de Bayonne va nous servir à la préparer. On est encore impliqués et très motivés." Un sentiment partagé par le troisième ligne Antoine Burban : "Il faut reprendre du plaisir, réussir les combinaisons que l’on travaille à l’entraînement. Montrer que l’on est capable de jouer pendant 80 minutes"

La condition pour l'emporter : y mettre plus d'envie que samedi 16 avril. "Ce qui est un peu frustrant contre Clermont, c'est qu'à la fin, avec sept ou huit minutes à jouer et une mêlée à 15 mètres sous leur poteaux, on n'a pas compris que c'était le moment d'être des gagneurs", regrette Michaël Cheika. Le manager qui a décidé de mettre certains joueurs au repos pour le déplacement à Bayonne, espère un autre état d'esprit pour les rencontres à venir : "Nous avons le niveau, nous pouvons y arriver, pourquoi pas en Challenge dans deux semaines." Avec l'enjeu de la demi finale, ce sera peut-être plus facile.