Provale - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Chômeurs : Provale renonce à son match

Chômeurs : Provale renonce à son match

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 25/07/2011 à 12:05 -
Par Rugbyrama - Le 25/07/2011 à 12:05
Contrairement aux quatre dernières années, Provale n'organisera pas de match pour les chômeurs cet été. En raison de l'échec de la partie organisée au Challenge Vaquerin l'an dernier et pour laquelle seulement quelques joueurs s'étaient déplacés, le syndicat n'a pas renouvelé l'expérience.

Le 7 août dernier à l'occasion du Challenge Armand-Vaquerin, Provale n'avait pu tenir ses promesses. Seulement sept joueurs avaient fait le déplacement à Camarès pour affronter Albi dans ce qui constituait alors un rendez-vous traditionnel et majeur de l'intersaison pour les chômeurs. Il avait fallu des renforts venus des formations d'Albi, de Rodez et de Millau pour construire une équipe, qui s'était finalement inclinée 7-58, encaissant huit essais. Excédés, les dirigeants du syndicat avaient refusé de commenter l'événement à chaud...

Une question de respect

Hors de question qu'un nouveau fiasco ait lieu cette année. Il y a quinze jours, le président de Provale Mathieu Blin avait prévenu sur notre site : "Il sera organisé seulement si nous sommes capables d'aligner une équipe digne de ce nom, par respect pour la LNR, qui nous accompagne dans ce projet, mais aussi pour le club qui nous recevra." Finalement, Provale a renoncé, comme l'explique son directeur, Gaël Arandiga, dans Midi Olympique ce lundi. "On ne voulait pas se présenter avec seulement six ou sept joueurs. Certains ont des engagements avec des clubs de Fédérale 1 et il leur est compliqué de se libérer." Béziers, promu en Pro D2, avait pourtant proposé une opposition le 11 août.

Mais si cette rencontre n'aura pas lieu, le syndicat demandera comme à son habitude l'ouverture d'une période supplémentaire de mutations pour les chômeurs. Comme les saisons précédentes, elle devrait courir de mi-août à mi-septembre. Le marché sera officiellement clos pour tout le monde samedi, date à laquelle les clubs promus en Pro D2 (Béziers et Périgueux) n'auront plus le droit de recruter. Il y a quinze jours, Provale estimait que soixante joueurs environ resteraient sur le carreau. Ils devraient être 49 finalement.