Top 14

Sid: "Prouver notre vraie valeur"

Après une saison perturbée par les pépins physiques, l'ailier Farid Sid revient sur les terrains avec une motivation débordante et une envie de jeune premier. Le joueur de Perpignan, actuellement en stage à Matemale, entend contribuer activement au retour de l'Usap vers les sommets du Top 14.

 
"Prouver notre valeur" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Vous vous blessez au plus mauvais moment la saison dernière, lors d'un match décisif contre Toulouse et avant le quart de finale de Coupe d'Europe. Comment avez-vous vécu cette période frustrante ?

Farid SID : Au-delà de cette fin de saison, j'ai vécu une année frustrante. La saison d'avant, je m'étais déjà blessé lors de la demie contre Toulouse (le 14 mai 2010, N.D.L.R.) et je n'avais pas pu jouer la finale ni partir avec France A en tournée. Je suis bien revenu mais je me suis blessé à une épaule et, ensuite, c'est donc un genou qui a craqué dans la dernière ligne droite (le 1er avril). J'avais retrouvé de la confiance et je commençais à bien reprendre du plaisir. Cette année a été pénible à vivre. Depuis ce match contre Toulouse, j'ai fait le vide pour bien me préparer. Il fallait faire attention à revenir bien mais pas trop vite. Je me sens en forme mais il me reste encore des sensations à retrouver.

Devant l'enchaînement de ces blessures, avez-vous douté à un moment ?

F.S. : Je n'ai aucun doute sur mon physique. C'était simplement une épreuve à traverser : les pépins se sont enchaînés, c'était un mauvais cycle, je repars sur autre chose. Ma motivation a changé après cette saison : je reviens sur le terrain avec la même envie qu'à mes débuts. Mon objectif est de me faire plaisir à fond et d'exprimer l'ensemble de mon potentiel. Etre le meilleur possible représente la plus grande des motivations.

Votre saison, entre coups d'éclats et coups de mou, ressemble à celle de votre équipe. Partagez-vous ce sentiment de revanche ?

F.S. : Je ne sais pas si ce groupe est véritablement revanchard ou non. Ce qui est sûr, c'est que tout le monde a envie de bien faire et de prouver notre vraie valeur. L'équipe doit retrouver de bons résultats et montrer ses vraies qualités. Notre deuxième partie de la saison dernière a davantage été en accord avec notre potentiel.

Envisagez-vous un replacement de l'aile vers le centre, en début de saison, pour pallier les nombreuses absences à ce poste ? On vous avait notamment aperçu à l'aise avec le numéro 13, au printemps...

F.S. : On ne va pas se mentir : je ne suis pas un centre même si j'avais pris beaucoup de plaisir à ce poste. Après, ma seule envie est de jouer, peu importe si c'est sur l'aile gauche, sur la droite ou bien au centre. Je m'en fiche, je veux juste être utile à l'équipe et pour mes coéquipiers.

Avec Adrien Planté, Julien Candelon et les jeunes du centre de formation qui frappent à la porte, les places sont de plus en plus chères à l'aile...

F.S. : Il y a de la qualité et du nombre, oui, mais comme à tous les postes. La concurrence, si elle est saine, et c'est le cas, permet de progresser et de repousser les limites. Après coup, tu découvres que tu es allé plus loin que tu n'aurais pu l'imaginer.

Quelles sont vos ambitions pour l'Usap la saison prochaine ?

F.S. : Si l'on se veut revanchards et que l'on croit en notre potentiel, ce groupe doit retrouver sa place parmi les six premiers. On ne peut pas dire le contraire. Mais le niveau du championnat s'est élevé, alors restons prudents car tout peut aller vite, dans un sens comme dans l'autre. Il ne faut surtout pas que l'impératif de résultat gâche le plaisir. La saison dernière, nous n'avions peut-être pas assez confiance dans notre jeu. Il faut retrouver cette confiance en nous, en notre jeu et notre cohésion pour pouvoir traverser les moments difficiles.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |