Top 14

Présentation : Perpignan

Moins de trois semaines avant la reprise du championnat, notre site vous propose un tour d'horizon des quartoze équipes qui se disputeront le bouclier de Brennus. Ce samedi, place à Perpignan. Les Catalans entament un nouveau cycle et voudront effacer une saison 2010-2011 très décevante.

 
Présentation : Perpignan - Rugby - Top 14Rugbyrama
 

Union Sportive des Arlequins de Perpignan
Fondé en 1902
Stade :
Aimé-Giral (14 593)
Président : Paul Goze
Entraîneurs : Jacques Delmas, Christophe Manas, Bernard Goutta
Classement 2010 :
Neuvième du Top 14
Titres :
sept fois champion de France (1914, 1921, 1925, 1938, 1944, 1955, 2009), trois fois vainqueur du Challenge Yves-du-Manoir (1935,1955, 1994)

L'objectif : accrocher une place européenne

Les Catalans ont des choses à se faire pardonner. Après un exercice 2010-2011 décevant, qui s'est achevé avec une neuvième place indigne de leur statut de vice-champions de France, les Perpignanais voudront repartir du bon pied. Sur le papier, l'équipe catalane est plus que séduisante. L'an passé, après plusieurs saisons en haut de l'affiche (demi-finaliste 2008, champion en 2009 et finaliste en 2010), une forme de lassitude s'était installée. Avec le départ de leur manager Jacques Brunel, les Catalans voudront entamer un nouveau cycle. Et retrouver les sommets. En tout cas, pour cette saison, l'objectif est clair : jouer une place en H Cup.

La star : Maxime Mermoz

Maxime Mermoz a soif de jeu. Car la saison 2010-2011 du trois-quart centre international s'était stoppée net en février dernier. En grande forme à l'époque, c'est fort logiquement qu'il dispute le Tournoi des six nations avec le XV de France. Sauf que. Mermoz se blesse à l'épaule gauche contre l'Ecosse et doit être opéré. Bilan : au moins trois mois d'arrêt. Pour autant, le Catalan ne s'est pas découragé. Retenu par Marc Lièvremont pour la Coupe du monde alors qu'il est en phase de reprise, il s'envolera en Nouvelle-Zélande en septembre et manquera cruellement à son club pour le début de la saison. Centre complet, qui sait tout faire ou presque ballon en main, il constitue véritablement le fer de lance de l'attaque perpignaise.

Le joueur à suivre : James Hook

Depuis quelques années, le poste de numéro dix pose beaucoup de problèmes aux Catalans. On peut même dire que le sort semble s'acharner sur les ouvreurs perpignanais, touchés par les blessures les uns après les autres. On espère que James Hook, lui, sera épargné. Joueur à la fois fantasque et élégant, bon buteur, le demi d'ouverture gallois (26 ans, 53 sélections) portera ses nouvelles couleurs sang et or dès son retour de la Coupe du monde. Il restera au club au moins trois ans. Après sept ans passés aux Ospreys, il devra s'adapter au rythme du Top 14 pour amener sa classe et son génie aux Perpignanais.

Le départ qui fait mal : Jacques Brunel

Jacques Brunel s'en va. Après avoir passé quatre saisons à la tête de l'USAP, il prendra les rênes de la Squadra Azzurra une fois le Mondial terminé. Il aura notamment offert à Perpignan un titre de champion de France il y a deux ans, après cinquante-cinq ans d'attente. Une éternité... Pour le club catalan, c'est un peu une page qui se tourne. Avec Jacques Delmas, un nouveau chapitre de l'histoire du club devra s'écrire.

Mouvements

Arrivées : Delmas (entraîneur) ; Hook (Ospreys, Pays de Galles) ; Thiart (Montpellier) ; Vahaamahina (Brive) ; Catala (Colomiers)

Départs : Brunel (Italie) ; Edmonds (arrêt) ; Gelade (Marmande)

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |