Luke ABRAHAM - 05.08.2011 - Lyon - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Présentation : Lyon


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/08/2011 à 11:26 -
Par Rugbyrama - Le 10/08/2011 à 11:26
Moins de trois semaines avant la reprise du championnat, notre site vous propose un tour d'horizon des quartoze équipes qui se disputeront le bouclier de Brennus cette saison. Ce mardi, c'est au tour de Lyon, champion de Pro D2, qui se veut très ambitieux pour s'implanter durablement dans l'élite.
Rugbyrama

Nom du club : Lyon olympique universitaire
Fondé en 1896.
Stade : Matmut Stadium (7998 places)
Entraîneurs : Raphaël Saint-André – Matthieu Lazerges – Pascal Peyron – Philippe Buffevant.
Classement 2010 : Champion de France de Pro D2.
Titres : Deux Brennus (1932, 1933), champion de France de deuxième division (1989, 1992, 2010).*

L'objectif : Assumer un nouveau statut

Pour son retour dans l'élite, le Lou tablait sur un budget de 12 millions d'euros. Il en aura finalement 14, les partenaires ayant afflué après le titre de champion de France du Pro D2. Officiellement, les dirigeants lyonnais parlent du maintien comme de leur objectif numéro un. Difficile de faire autrement. Mais avec son nouveau stade et son recrutement ambitieux (Januarie, Leguizamon, Koyamaibole, Marchois...), le club rhodanien aura les moyens de faire mieux. Au-delà du maintien, il s'agira donc, à terme, de faire de la capitale des Gaules l'une des places fortes du rugby français.

La star : Ricky Januarie

C'est le gros coup du Lou à l'intersaison. Avec la venue de Ricky Januarie, champion du monde avec les Springboks en 2007, Lyon a frappé un grand coup sur le marché des transferts. Non retenu pour le Mondial en Nouvelle-Zélande, le puissant demi de mêlée sera disponible dès le début du championnat, le 26 août à Clermont. Arrivé à la mi-juillet, il devrait avoir eu le temps de s'adapter à sa nouvelle équipe et à son nouvel environnement. Les Lyonnais attendent beaucoup de lui : "On souhaite qu'il prenne les rênes de notre jeu avec l'ouvreur, explique le directeur sportif Raphaël Saint-André. C'est un très gros défenseur qui a une excellente passe et un grand jeu au pied."

Le joueur à suivre : Sisa Koyamaibole

A la recherche d’un perforateur derrière son pack, Lyon a opté pour le Fidjien Sisa Koyamaibole. Un nom pas inconnu en France puisque le joueur a évolué durant une saison du côté de Toulon. Pour une expérience peu concluante. Sa puissance et sa vitesse devraient poser de nombreux soucis aux défenses adverses et ses coéquipiers pourraient bien profiter des brèches ouvertes. Mais pour cela, il faudra attendre le Mondial. Et le Lou espère que son joueur fera preuve de régularité, ce qui n’a pas toujours été le cas.

Le départ qui fait mal : Pierre-Yves Montagnat

Lyon perd en la personne de Montagnat une fine gâchette au pied. Et un redoutable finisseur. Ses performances permettent de le juger: 418 points marqués en deux saisons dont neuf essais. Un capital point non négligeable et surtout un excellent relanceur grâce à une belle pointe de vitesse. Toutefois, son influence baissa la saison dernière, celle du titre de champion de France de Pro D2. Lyon ne s’est pas accroché pour retenir son arrière polyvalent qui évoluera l’an prochain sous le maillot grenoblois.

Mouvements

Arrivés : Tchougong, Basson (Bourgoin) - Bonrepaux (Brive) - Marchois, Leguizamon (Paris) - Koyamaibole (Sale) - Fatafehi (Saint-Etienne) - Roux (Colomiers) - Lespinas (Brive) - Van Gisbergen (Wasps) - Tranier (Biarritz) - Januarie (Stormers) - Clement (Albi)

Départs : Montagnat (Grenoble) - Taukafa (Stade montois) - Castellina (Argentine) - Pakihivatau, Nauroy (arrêt) - Salellas (Mâcon) - Hehea - Portier, Sève (arrêt) - Nicoud - Gomez - Leite