Luke McAlister All Blacks - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

McAlister : Toulouse attendra

McAlister : Toulouse attendra

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/07/2011 à 18:17 -
Par Rugbyrama - Le 15/07/2011 à 18:17
Alors que la Fédération néo-zélandaise exigeait une indemnité financière de 35 000 euros pour libérer le trois-quarts centre Luke McAlister avant la fin de son contrat, le Stade toulousain, à travers son manager Guy Novès, a fait savoir qu'il n'était pas question d'accéder à cette requête.

Guy Novès a douché les espérances de la Fédération néo-zélandaise. "Nous ne dépenserons pas un centime de plus", a déclaré ce vendredi matin le manager du Stade toulousain pour fermer la porte à la négociation voulue par la NZRU pour la libération anticipée de Luke McAlister (28 ans, 30 sélections). En effet, le trois-quarts centre All Black qui évoluera à Toulouse la saison prochaine ne devrait pas être sélectionné pour la prochaine Coupe du monde puisque le sélectionneur Graham Henry ne l'a pas retenu pour disputer le prochain Tri Nations qui débute le 23 juillet prochain. Seul problème, le contrat qui lie McAlister à sa fédération court jusqu'au 31 août et le joueur, en conflit aussi avec son club de North Harbour, a déjà exprimé son souhait de quitter son pays au plus vite pour rejoindre la ville rose d'ici deux semaines. Face à cette situation, les dirigeants néo-zélandais avaient annoncé ce jeudi qu'ils demandaient 60 000 dollars néo-zélandais (soit 35 000 euros) pour laisser partir prématurément le joueur qui a disputé le dernier Super 15 avec la province des Blues d'Auckland.

Novès : "Pas une vache à lait"

Une exigence à laquelle le Stade toulousain ne souhaite pas répondre. "Le Stade toulousain n'est pas une vache à lait", a expliqué Guy Novès à l'AFP. "Nous ne sommes pas pressés et s'il ne doit venir que fin août nous attendrons", a ajouté le manager des champions de France. Une attitude compréhensible de la part du club Toulousain car Luke McAlister évolue à l'ouverture ou au centre, deux postes qui seront bien pourvus même pendant la durée de la Coupe du monde puisque Guy Novès pourra compter sur Lionel Beauxis, Yannick Jauzion, Florian Fritz, Yann David, Clément Poitrenaud sans oublier les jeunes Nicolas Bézy et Jean-Marc Doussain. Une abondance de biens qui permet à Guy Novès de ne pas céder aux exigences financières de la fédération néo-zélandaise.