Top 14

Le Racing a manqué le coche

Le joueurs du Racing-Metro se sont laissés surprendre à Agen jeudi soir. Battus 20-21, ils n'ont jamais su imposer véritablement leur jeu et ont laissé passer une belle occasion de grappiller de précieux points à l'extérieur. Ils ne se cherchent pas d'excuses pour autant.

 
Le Racing manque le coche - Rugby - Top 14Icon Sport
 

"On a manqué d'humilité". Le mot est lâché. Julien Brugnaut ne cherchait pas d'excuses après la défaite à Agen... Les Racingmen, qui venaient chercher quatre points à Armandie, doivent finalement se contenter du bonus défensif. Sur son compte twitter, Sébastien Chabal avouait avoir "honte". "On a manqué d'envie, l'équipe était en vacances avant l'heure, ajoutait pour sa part Brugnaut dans Sud Ouest. On se pensait trop beaux alors qu'on a été une toute petite équipe du Racing."

Les coéquipiers de Lionel Nallet ont en effet semblé surpris par l'engagement imposé par leurs hôtes du jour. Ils ont ainsi mis une mi-temps à véritablement entrer dans la partie. Et ils ont manqué de réalisme quand ils dominaient en deuxième période. "Chaque équipe a eu sa mi-temps mais l'équipe qui a le plus joué a gagné, analysait le talonneur Benjamin Noirot,. Il aurait fallu que chacun de nous en fasse un peu plus. Nous n'avons pas tout donné et ce n'est évidemment pas suffisant."

Durand : "On a ce qu'on mérite"

"Nous avons eu nos chances mais n'avons pas su en profiter, expliquait pour sa part le centre sud-africain Francois Steyn, qui rejoindra les Springboks ce dimanche. Après, il faut avouer qu'on s'est frotté à une très bonne défense des Agenais, c'est ce qui leur a fait gagner le match. Il nous reste du travail..." Le demi de mêlée Nicolas Durand ne disait pas le contraire : "On est une équipe en construction, on l'a encore prouvé à Armandie. On a fait trop de fautes, on a rendu trop de ballons, le petit Dulin s'est régalé. On a manqué de maîtrise, de cohésion, on n'a pas su tenir le score. Voilà, on a ce qu'on mérite. Bravo aux Agenais qui n'ont pas volé sa victoire. Ils y ont cru jusqu'au bout..."

Cette défaite, concédée à la dernière seconde sur une pénalité de Courrent il faut le rappeler – n'est pas catastrophique. Grâce au match nul de Biarritz contre Castres (17-17) et à la défaite de Clermont à La Rochelle (14-22), le club des Hauts-de-Seine reste troisième au classement. Mais ce n'était pas la meilleure manière de préparer les vacances ou de partir en sélection. Et on serait tenté de dire que le Racing-Metro a laissé passer le bon wagon en Lot-et-Garonne. Car une victoire l'aurait mis dans une position idéale avant un enchaînement de quatre matchs à Colombes (contre Paris, Brive, Montpellier et Toulon). Comme le disait le manager Christian Lanta avant la rencontre, "perdre chez le promu, c'est comme perdre à domicile".

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |