Top 14

Le Racing a mis du temps

En supériorité numérique pendant près de cinquante minutes après le carton rouge de Dambielle, le Racing a toutefois peiné face au promu rochelais, ne faisant la différence que dans les derniers instants (43-18). Les Franciliens décrochent même le bonus offensif face à des Maritimes valeureux.

 
Le Racing a mis du temps - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Cinq essais à deux. A priori, il n'y a pas eu match. Et pourtant, les Rochelais se sont bien battus dans une partie essentiellement dominée par les fautes et la précipitation. Les Franciliens se sont offerts un essai casquette dès la douzième minute du match, puis un deuxième juste avant la mi-temps. Le Racing menait alors 18-6, et on aurait pu croire les Rochelais anéantis. Mais il n'en était rien, et les hommes de Serge Milhas et David Darricarrère l'ont prouvé dès le retour des vestiaires, avec un premier essai signé Ninard (49e), puis un second de le leur ailier fidjien Ligairi (67e), validé par l'arbitrage vidéo.

Premier bonus offensif de la saison

Mais les Rochelais n'ont pu que s'incliner face à la puissance et à l'organisation d'une équipe de Racingmen qui ont proposé du jeu tout au long du match, ayant même encore de la ressource pour accélérer dans les dernières minutes et empocher leur premier bonus offensif de la saison. Ainsi, après Bobo et Bergamasco en première période, ce fut au tour de Galindo et van der Merwe par deux fois d'aggraver le score, avec trois essais inscrits dans les dix dernières minutes !

Dès la 70e minute et l'essai de Galindo qui répondait à celui de Ligairi, les Racingmen ont donc repris le match en main, étouffant dans l'oeuf toutes les tentatives d'attaque des Charentais. Réduits à quatorze après une demi-heure de jeu seulement suite à l'expulsion de leur arrière Benjamin Dambielle pour un plaquage cathédrale sur Jérome Fillol, les Rochelais ont su résister en défense jusque dans les ultimes minutes de la rencontre, osant même profiter d'un retour à quatorze contre quatorze lorsqu'Andréa Masi écopa d'un carton jaune en début de seconde période.

Une exclusion difficile à gérer

Loin de jeter l'éponge, les coéquipiers de Robert Mohr, qui effectuait son retour après trois mois d'indisponibilité, n'ont jamais relâché la pression. Mais ils ne sont jamais parvenus à mener au score, la faute à des buteurs encore imprécis. Ni Dambielle ni Boboul n'ont su profiter des erreurs commises par les hommes de Pierre Berbizier, qui confondaient parfois vitesse et précipitation. Après une première demi-heure globalement équilibrée, le carton rouge infligé à Dambielle a porté un coup au moral des Rochelais, qui se sont mis à reculer sur chaque phase de contact. Si la victoire était donc logique et méritée pour les Ciel et Blanc, La Rochelle a montré une prestation encourageante et qui confirme son bon début de saison. Ce samedi, l'adversaire était tout simplement meilleur.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |