Provale - Icon Sport
 
Top 14

Transferts : Le marché ferme

Transferts : Le marché ferme

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 16/07/2010 à 09:23 -
Par Rugbyrama - Le 16/07/2010 à 09:23
Le marché des transferts est défintitivement clos. Les clubs promus en Top 14 et en Pro D2, ainsi qu'Aix-en-Provence, avaient jusqu'à minuit ce jeudi pour recruter. Désormais, seuls les chômeurs, ainsi que les joueurs qui étaient sous contrat avec Montauban, pourront encore être enrôlés.
 

Un mois après les autres, les clubs promus ont vu leur période de transferts se clore ce jeudi à minuit. Agen, La Rochelle, Carcassonne, Saint-Etienne et Aix-en-Provence (qui a bénéficié d'un délai après avoir été maintenu en Pro D2 grâce à la rétrogradation de Montauban en Fédérale 1) ne peuvent plus recruter désormais. Et ces dernières heures, le marché reste agité. On a ainsi vu le troisième ligne des Pumas Alejandro Campos parapher son contrat à Agen jeudi, tandis que le centre du pays de Galles Jamie Robinson était venu signer mardi. A La Rochelle aussi les dernières heures ont été précieuses avec, notamment, l'engagement du deuxième ligne Romain Sazy hier. Même chose à Saint-Etienne avec l'arrivée mercredi du deuxième ligne César Damiani, laissé libre par Biarritz.

Alors qu'une centaine de joueurs restaient sur le carreau après la clôture des mutations à la mi-juin, ils n'étaient plus que 70 il y a une semaine. Ces chômeurs, qui seront répertoriés d'ici les prochaines heures sur une liste officielle publiée par Provale, ont encore de l'espoir toutefois. Le syndicat des joueurs va en effet demander à la LNR de leur accorder un délai, qui prévoit traditionnellement un mois supplémentaire pour trouver une solution. Ils auront aussi l'occasion de se montrer lors d'un match amical contre Aurillac le 7 août prochain à Millau. Les anciens Montalbanais, quant à eux, se sont vus accorder un délai exceptionnel, jusqu'au 5 août. Ils sont toutefois nombreux à s'être déjà engagés à Carcassonne, Saint-Etienne ou à Valence d'Agen.

200 à 250 à sortir du circuit

Les chômeurs n'ont plus maintenant qu'à prendre leur mal en patience... et à travailler dur, à l'image de l'ancien ailier de Brive Régis Bianco : "J'attends de voir si j'ai d'autres propositions, mais je ne veux pas non plus fermer la porte du rugby amateur, parce que si rien ne se présente en pro, je pense commencer la saison avec un de ces clubs de Fédérale 1 tout en restant libre, sans contrat, nous expliquait-il il y a quelques jours. L'idée, c'est de pouvoir continuer à m'entraîner et à pratiquer le rugby afin d'être prêt si un club professionnel m'appelle dans le courant de la saison."

Certains auront la chance de poursuivre leur carrière de professionnel. Les autres feront partie des 200 à 250 joueurs qui sortent du circuit pro chaque année. Nombre d'entre eux seront reversés dans le monde amateur, en Fédérale 1 le plus souvent. Mais ce ne sera pas le cas pour tout le monde. Le directeur général de Provale Gaël Arandiga nous l'avait affirmé il y a un mois : "Le problème, c'est que beaucoup de clubs de Fédérale 1 sont en difficulté et leur capacité d'absorption sera beaucoup moins importante que les années précédentes."

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×