2011 Top 14 Finale Toulouse Montpellier - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Le champion en 5 dates

Le champion en 5 dates

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/06/2011 à 23:21 -
Par Rugbyrama - Le 04/06/2011 à 23:21
Les Toulousains, sacrés champions de France, ont fait la course en tête pendant la saison régulière. Retour en quelques dates sur une année encore exceptionnelle pour les joueurs de Guy Novès qui ont notamment très bien su gérer les doublons au cœur du Tournoi des 6 Nations.

13 août 2010.- Première journée de championnat et le Stade toulousain offre une démonstration à son public d'Ernest-Wallon face au promu agenais. Un succès sans appel sur le score de 44 à 24 et bonifié (six essais) avec notamment deux essais inscrits par Maxime Médard. Auteur d'une saison précédente en demi teinte au cours de laquelle il a perdu sa place chez les Bleus, l'ailier ou arrière international sait qu'il doit rapidement retrouver son meilleur niveau. Première sortie encourageante

25 septembre 2010.- Huitième journée du Top 14 et quatrième déplacement pour le Stade toulousain qui se rend à Brive avec la volonté de s'imposer à l'extérieur pour la première fois de la saison. Mais les champions d'Europe sont contraints de concéder un match nul (16-16) malgré un essai de Vilimoni Delasau dès la 2e minute de jeu et n'arrivent pas à débloquer leur compteur. Toulouse se maintient malgré tout à la troisième place du Top 14 mais compte quatre points de retard sur Montpellier et le Racing-Metro.

23 octobre 2010.- Match de gala au Stadium de Toulouse avec le venue de Perpignan, vice champion de France en titre. Le Stade toulousain manque son entame de match et se retrouve mené 13 à 0 après 22 minutes de jeu après notamment un essai de David Mélé. Mais les hommes de Guy Novès ont de la ressource et le démontrent dès la demi-heure de jeu avec un premier essai de Vilimoni Delasau. La machine est définitivement lancée et l'Usap est finalement broyée. Les Rouge et Noir inscrivent cinq essais au total (Delasau, Clerc, Kelleher, Servat, Poitrenaud) et s'imposent 38 à 29. Malgré l'essai imarqué par les Catalans juste avant le coup de sifflet final, Toulouse conserve le gain du point de bonus offensif. Le Stade toulousain prend la tête du championnat. Une prise de pouvoir définitive.

11 février 2011.- Au cœur du Tournoi des 6 Nations, le Stade toulousain est privé de plusieurs cadres. L'occasion pour ses poursuivants de revenir au contact des champions d'Europe. Mais les Toulousains, avec une équipe constitutée de revenants (Millo-Chluski), de jeunes (Nicolas Bézy) mais aussi du pari Rupeni Caucaunibuca, s'imposent sur la pelouse de La Rochelle (22-19) au terme d'une rencontre intense notamment dans le combat. L'ailier fidjien inscrit un essai d'un autre monde et Nicolas Bézy réussit un coup de pied décisif. Une véritable revanche pour celui qui avait manqué la transformation de la victoire lors du déplacement à Montpellier. Pendant les doublons, Toulouse continue d'être irrésistible et s'impose à trois reprises.

1er avril 2011.- Le Stade toulousain caracole en tête du Top 14 mais une semaine plus tôt le Racing-Metro réalise un match dantesque au Stade de France et inflige une rouste à la bande de Thierry Dusautoir. Les Rouge et Noir s'inclinent 43 à 21 et repartent vexés de la capitale. Même s'ils conservent leur première place, cette défaite leur remet les pieds sur terre. C'est dans ce contexte que les Toulousains se déplacent à Perpignan où ils n'ont plus gagné depuis la saison 1989/1990. Alors que l'Usap est dans l'obligation de l'emporter pour continuer à croire à une qualification pour la phase finale, le Stade toulousain ne lève pas le pied et se rassure en s'imposant sur le score de 25 à 24 avec un brin de réussite puisque Jérôme Porical manque une pénalité dans ses cordes juste avant le coup de sifflet final.