Top 14

Clermont toujours en course


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/04/2011 à 17:10 -
Par Rugbyrama - Le 16/04/2011 à 17:10
Clermont toujours en courseEn s'imposant au Stade de France contre Paris (20-12), le champion de France fait un grand pas vers les phases finlaes du Top 14. Clermont n'a pas forcé son talent mais s'est montré efficace offensivement face à des Parisiens amorphes, ternes et qui finissent bien mal leur saison en championnat.
 

Le champion de France a de l’orgueil. Il a surtout montré qu’il ne fallait pas l’enterrer trop vite. Seulement cinquième au classement et toujours sous la menace de Toulon ou Perpignan, Clermont a quelque peu décanté sa situation en s‘imposant à Paris (20-12), signant ainsi sa deuxième victoire de la saison en championnat hors de ses bases. Certes, l’ASMCA n’a pas brillé de mille feux. Mais qu’importe ! L’essentiel est assuré. Pour le plus grand bonheur des protégés de Vern Cotter qui grimpent à la quatrième place du Top 14 et qui devraient selon toute vraisemblance se qualifier pour les phases finales.

Dans une enceinte du Stade de France bien garnie et sous un soleil radieux, Clermont s’est évertué à monopoliser le ballon. Avec succès puisque la possession des Auvergnats frôlait les 60% à la pause. Rougerie, en position de centre, déchirait bien souvent la défense parisienne mais le dernier geste manquait de précision dans les rangs de Clermont. L’ailier Murimurivalu, en force, concrétisait la domination des Clermontois (16e). Paris éprouvait bien des difficultés dans les phases de conquête, perdant notamment de nombreux ballons en touche. Surtout, les Parisiens semblaient manquer d’envie et n’avait pas passé la moindre seconde dans les 22m de Clermont en première période.

Beauxis et Parisse bien seuls

Le scénario ne changeait guère au retour des vestiaires. Paris, apathique et amorphe, n’arrivait pas à se montrer dangereux. Le troisième ligne italien Sergio Parisse était bien trop esseulé et n’arrivait pas à amener ses coéquipiers dans son sillage. Beauxis, lui, sauvait à deux reprises son camp d’un essai et montrait sa précision dans les tirs au but (58e et 63e). Le problème, c’est que Clermont avait déjà pris le large au score grâce à un essai de Malzieu, bien servi par une merveille de diagonale de Brock James (53e).

Le Stade français tentait bien de mettre un peu de folie en fin de rencontre. Les erreurs de main gâchaient ces intentions et l’ASMCA gérait tranquillement son affaire. Sans strass ni paillettes, Clermont enlevait même le bonus défensif aux Parisiens par une pénalité de James (79e). Le champion de France préférait sceller sa victoire plutôt que d’aller chercher le bonus offensif. Paris s’incline pour la première fois de la saison au Stade de France et finit sa saison en championnat de bien triste manière. Les hommes de Michael Cheika n’ont plus qu’un objectif : la demi-finale de Challenge européen à la fin du mois contre.. Clermont.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×