Lee THOMAS - 30.04.2011 - Lyon - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Coup dur pour Lyon

Coup dur pour Lyon

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/07/2011 à 17:17 -
Par Rugbyrama - Le 21/07/2011 à 17:17
Coup dur pour le promu lyonnais puisque le trois-quarts centre et buteur gallois Lee Thomas sera absent pendant trois mois. Victime d'une déchirure du tendon rotulien, le joueur est contraint de se faire opérer la semaine prochaine. Une absence lourde de conséquences pour le Lou.

Perdre son buteur attitré un mois avant le coup d'envoi du championnat est la mésaventure qui arrive à Lyon. En effet, le trois-quarts centre gallois Lee Thomas, artilleur du club la saison dernière, sera indisponible pendant trois mois. Victime d'une déchirure du tendon rotulien d'un genou, le joueur est contraint de se faire opérer et l'intervention chirurgicale devrait avoir lieu la semaine prochaine. Le club rhodanien, qui se prépare à vivre sa première saison en Top 14, estime l'absence de Lee Thomas à trois mois, mais le temps de rééducation après ce genre de blessure s'avère souvent aléatoire. Néanmoins, il est déjà certain que le buteur gallois manquera deux mois de compétition, soit neuf journées de championnat. Le manager du Lou Raphaël Saint-André devra donc composer sans un élément précieux de son effectif puisque le trois-quarts centre avait été titulaire dix-huit fois la saison dernière et avait inscrit plus de cent points alors qu'il partageait le rôle de buteur avec Pierre-Yves Montagnat qui a quitté le club lors de l'intersaison pour rejoindre Grenoble.

Loursac ou Van Gisbergen

L'absence de l'ancien joueur de Sale est lourde de conséquences pour une équipe qui doit donc se trouver un nouvel artilleur. L'arrière Mark Van Gisbergen, transfuge des Wasps où il a fait l'intégralité de sa carrière, pourrait être une solution mais il n'a pas plus endossé la responsabilité d'être le buteur numéro un de son équipe depuis la saison 2005-2006. Depuis, il bute occasionnellement. La saison dernière, il n'a inscrit que 35 points (sept pénalités, sept transformations) en dix-neuf rencontres. L'arrière Romain Loursac, auteur de 180 points la saison dernière, pourrait aussi être promu dans le rôle d'artilleur mais il doit s'imposer comme le titulaire du poste, alors qu'il ne l'était pas forcément la saison dernière en Pro D2. Un casse-tête dont Raphaël Saint-André se serait bien passé.