Top 14

Caucaunibuca rejoint Toulouse

Le feuilleton Caucaunibuca vient enfin de prendre fin. Le centre fidjien, libéré par Agen, vient de s’engager officiellement avec le Stade toulousain jusqu’à la fin de l’année. Les champions d’Europe cherchaient un joker médical à Yann David victime d’une double fracture tibia-péroné.

 
Caucau signe  à Toulouse - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Rupeni Caucaunibuca a donc choisi : ce sera le Stade toulousain. Suivi de très près par Biarritz, Castres, Toulon voire Lyon, le centre fidjien (30 ans, 8 sélections) d'Agen devrait s'engager ce vendredi avec les champions d'Europe en titre. Midi Olympique annonçait dans son édition de lundi son imminente signature au Stade toulousain. L'information devrait être officialisée ce vendredi par la direction du Stade toulousain : libéré par Agen alors que son contrat était prévu jusqu'en juin 2011, Caucaunibuca va s'engager jusqu'à la fin de la saison en tant que joker médical du jeune centre Yann David (22 ans, 4 sélections), victime d'une double fracture tibia-péroné de la jambe droite le 27 aout dernier et écarté des terrains pour au moins sept mois. Caucaunibuca et Toulouse ont trouvé un accord. Ce jeudi, le Stade toulousain et le SUALG en ont fait de même au sujet des conditions du transfert. "Un accord verbal reconnait Jean-Michel Rancoule, chargé du recrutement de Toulouse. Mais rien n'est encore signé". N'empêche, ce n'est plus qu'une question d'heures.

Cette semaine aura donc été décisive quant à l'avenir de "Rup's". Mardi, il a en effet rencontré le président d'Agen, Alain Tingaud, pour tenter de négocier les conditions de sa libération. Revenu avec plusieurs semaines de retard à Agen en début de saison et avec des kilos en trop, le club lot-et-garonnais ne souhaitait plus conserver ce joueur tout aussi brillant sur le terrain que fantasque en coulisses. "L'entrevue a été très cordiale, tout s'est passé dans une bonne ambiance, sans animosité ou ce genre de choses," nous avait indiqué Alain Tingaud après cet entretien. Discret, il précisait juste qu'une solution serait trouvée en fin de semaine.

Du temps pour se préparer

Le transfert a donc été réglé comme prévu pour une indemnité inférieure à 50 000 euros : il ne manque qu'une signature pour que l'international fidjien porte les couleurs du Stade toulousain. Caucaunibuca ne foulera toutefois pas les pelouses tout de suite. Il n'est pas qualifié pour la Coupe d'Europe avec son nouveau club et ne pourrait éventuellement revenir que le 23 octobre prochain pour la neuvième journée de Top 14. Mais cela paraît improbable, le joueur ayant d'abord besoin d'effectuer une sérieuse préparation physique. La direction du Stade toulousain a toutefois déjà mis le Fidjien au courant des conditions. Quant à son intégration, elle sera facilitée par la présence d'un autre Fidjien en la personne de l'ailier Vilimoni Delasau. Avec Caucaunibuca, Toulouse a tenté un pari. Transfert retentissant, coup gagnant ?

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |