Mathieu NICOLAS - 16.04.2011 - Castres - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Castres à minima

Castres à minima

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/04/2011 à 17:41 -
Par Rugbyrama - Le 16/04/2011 à 17:41
Castres assure tout juste le minimum face à la lanterne rouge Bourgoin en s'imposant sur le score de 33 à 22. Efficace offensivement, le CO a montré trop de lacunes en défense en encaissant quatre essais de la part de Berjalliens très joueurs et qui ont ravi leur public de Pierre-Rajon.

Le Castres Olympique a rempli sa mission, à savoir s'imposer à Pierre-Rajon pour conserver sa place de quatrième. Il fait même mieux que cela, puisqu'il passe devant Montpellier qui s'est dans le même temps incliné à domicile contre Bayonne (17-22). Mais les hommes de Laurent Labit peuvent également nourrir des regrets. A cause d'une seconde mi-temps hachée et marquée notamment par la sortie sur civière de l'arbitre M. Rosich et une fin de match houleuse, ils n'ont pas marqué le point de bonus offensif qui leur tendait les bras à la pause, et ce malgré quatre essais inscrits.

Le match tardait à s'emballer, et il fallait attendre le quart d'heure de jeu pour voir le score se débloquer. Suite à un magnifique travail de Tatupu côté droit, Mathieu Nicolas inscrivait le premier essai du match (14e). Les locaux réagissaient rapidement grâce à Janin qui interceptait une passe complètement ratée d'Albouy puis servait parfaitement Coux pour l'essai (18e). Les Castrais prenaient néanmoins peu à peu la mesure de leurs adversaires et la défense berjalienne se distinguait en se montrant incapable d'arrêter le bulldozer Tekori qui marquait à son tour côté droit. Le CSBJ terminait difficilement la mi-temps et se voyait logiquement mené 18-5 à la pause.

Une deuxième période mouvementée

Au retour des vestiaires, on voyait mal comment les Isérois allaient résister face à la puissance tarnaise. Et pourtant. Deux minutes seulement après la reprise, M. Rosich était pris en sandwich entre Iapteff, lancé plein fer, et Murray. Le choc fût violent et l'arbitre était évacué sur civière, interrompant la partie pendant 10 minutes le temps que M. Lamirand le remplace. Le retour au jeu était compliqué pour Castres qui encaissait presque dans la foulée un essai en force par Vigneaux (45e). Dès lors les deux équipes allaient s'adonner à un chassé croisé. Mathieu Nicolas s'offrait le doublé (57e), servi sur un plateau par Tekori, surpuissant en ce samedi après midi. Jaloux, Jean-François Coux inscrivait lui aussi son doublé quelques minutes plus tard, concrétisant un joli temps de jeu berjalien (67e).

La fin de rencontre était alors des plus agitée. Van Zyl recevait un carton jaune pour antijeu et pensait avoir terminé son match mais M. Lamirand s'apercevait que son chronomètre était en avance et rajoutait huit minutes. Les esprits s'échauffaient et dans la pagaille deux essais furent inscris : par Audrin pour Castres, qui profitait d'un petit coup de pied astucieux de Baï (79e), puis par Louchard en force (81e). Au final, une victoire pour Castres mais difficile face à un adversaire jouant sans enjeu, pas forcément rassurante en vue des prochaines phases finales.