Top 14

Brive : Mola confirmé par les joueurs

Info Midi Olympique : l'entraîneur du CABCL Ugo Mola a été confirmé à son poste par les joueurs à l'occasion d'une réunion ce lundi matin. L'ancien ailier international avait proposé sa démission au staff puis à son groupe à l'issue de la défaite à domicile contre Agen samedi (12-30).

 
Brive : Mola confirmé - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Comme le révélait Midi Olympique dans son édition du jour, Ugo Mola reste bien l'entraîneur en chef du CABCL. A l'occasion d'une réunion organisée ce lundi matin à Amédée-Domenech, il a été confirmé par ses joueurs, qu'il avait lui-même invités à se prononcer sur sa situation. Et aucun d'entre eux, dont certains ont été reçus dimanche par le directeur général Simon Gillham, ne s'est avancé pour remettre en cause le rôle de l'ancien international. Ce dernier était donc présent cet après-midi à l'entraînement, où personne n'a souhaité faire de commentaires. Son adjoint Didier Casaéï, lui aussi confirmé à son poste, était là également.

Rien n'a bougé donc. Pourtant, il faut bien que quelque chose se passe. Cette équipe a touché le fond face au promu lot-et-garonnais samedi soir et elle a visiblement besoin d'un électrochoc pour se relever. L'éviction de Christophe Laussucq il y a quelques semaines n'a pas suffi. Apathiques, impuissants, maladroits, les Brivistes ont montré un visage très inquiétant face au SUALG. Malgré leur domination territoriale et dans la possession de balle, ils ont encaissé trente points, et n'ont même pas assuré le service minimum en récupérant le point de bonus défensif. Une défaite lourde. Et pas qu'au tableau d'affichage.

Problèmes sportifs et financiers

Alors depuis samedi soir, le club est en branle. Quelques minutes à peine après le match, un huis clos a été organisé entre Jean-Jacques Bertrand, Simon Gillham, Ugo Mola et Didier Casadéï. Mola, déjà, proposait sa démission... Refusée une première fois puis une deuxième fois devant les caméras, quand Jean-Jacques Bertrand a coupé la parole à son entraîneur, très ému, pour lui assurer son soutien publiquement.

Mais l'ancien coach castrais voulait surtout faire le point avec les joueurs. "Ce sont eux qui décideront si je pars ou pas, avait-il déclaré samedi. Je leur ai demandé s'ils souhaitaient continuer travailler avec moi. Si un seul me désavoue, je partirai". Mola a eu sa réponse et tout le monde s'est remis au travail lundi. Mais ce qui inquiète, c'est qu'il ne semble pas y avoir de révolte véritable au sein de ce groupe alors qu'il se trouve, pour la première fois, plongé dans la zone de relégation. La période des fêtes ne sera pas heureuse en Corrèze. D'autant que le club devra faire face à la DNACG le 16 décembre pour répondre de ses soucis financiers.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |