Top 14

Brive face à son avenir

Le CABCL, 13e au classement, reçoit ce samedi la lanterne rouge berjallienne, soit l’occasion parfaite pour sortir de la zone de relégation une semaine avant d’accueillir La Rochelle (actuel 12e). Dans un peu plus d’une semaine, les Corréziens en donc sauront beaucoup plus sur leur avenir en Top 14…

 
Brive face à son avenir - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Un simple coup d’œil sur le calendrier suffit… Lors des deux week-ends qui arrivent, Brive va très certainement jouer une grande partie de son avenir et donc de sa survie dans l’élite. Réception de Bourgoin, déjà condamné, ce samedi, puis celle de La Rochelle, concurrent direct pour le maintien, dans une semaine. "Nous sommes au pied du mur et c’est le moment ou jamais pour remonter au classement", assure Simon Azoulai, propulsé capitaine contre le CSBJ puisqu’Antonie Claassen devrait être remplaçant. Remonter, c’est tout simplement sortir de la zone de relégation dans laquelle sont actuellement plongés les Corréziens. Et l’opportunité est unique. Voilà pourquoi la victoire est impérative à Amédée-Domenech ce samedi, et le bonus offensif espéré, pour faire le plein de confiance avant d’accueillir les Maritimes dans un rendez-vous capital.

"Le match piège par définition"

Mais les Brivistes se méfient. Ils ont connu trop de désillusions à domicile cette saison pour prendre ce match face aux Isérois à la légère, même si ces derniers restent sur douze défaites de rang en championnat. "C’est le match piège par définition, prévient l’entraîneur en chef Ugo Mola. Bourgoin est une équipe qui n’a plus rien à perdre et qui annonce clairement son intention de remporter une rencontre d’ici la fin de saison. Après son déplacement à Brive, elle va recevoir Montpellier et Castres, puis aller à Toulouse et Biarritz. Au regard du calendrier, l’adversaire le plus à la portée du CSBJ, c’est donc nous ! Il apparaît légitime qu’il mette une grosse partie de ses ambitions sur la rencontre de samedi." La démonstration semble logique. Et les Corréziens se souviennent qu’ils s’étaient inclinés en Isère à l’aller (3-18), un des deux seuls succès en Top 14 du club berjallien.

Malgré l’hécatombe de blessures…

Alors le CABCL assure qu’il sera prêt, qu’il a préparé cette 22e journée comme il se devait. "Bourgoin est une formation pleine de ressources et qui ne lâche jamais rien", explique Azoulai. "C’est donc un match à prendre très au sérieux", renchérit Mola. Avant d’ajouter : "Surtout avec toutes les blessures qui touchent actuellement notre équipe." Effectivement, Pascal Idieder (cervicales), Luciano Orquera (cheville), Alix Popham (coude) et Guillaume Ribes, victime d’une rupture des ligaments croisés d’un genou mardi matin à l’entraînement, ont rejoint l’infirmerie. Tous ont dû ou devront subir une intervention chirurgicale et ont donc mis un terme à leur saison. Mais malgré ces mauvaises nouvelles, le CABCL n’a de toute façon plus le choix : "Sur les deux prochains matchs, il nous faut au moins huit points", affirme Azoulai. Au moins, c’est clair.

Retrouvez l'analyse complète du match entre Brive et Bourgoin, ainsi que celle des difficultés rencontrées par le CABCL contre les équipes de bas de tableau, dans l'édition de ce vendredi de Midi Olympique.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |