Top 14

Boudjellal s'explique sur Herrero

Pour succéder à Philippe Saint-André, son patron du secteur sportif qui prendre les rênes de l'équipe de France après le Mondial, Mourad Boudjellal, le président de Toulon, rêvait d'un ticket Daniel Herrero-Tana Umaga. Mais le premier nommé a refusé...

"Je voulais absolument faire un duo Daniel Herrero-Tana Umaga, nous a déclaré Boudjellal. C'était la solution de rechange qui me rendait assez optimiste. Il n'a pas voulu et j'en ai beaucoup de regrets car il parle encore du rugby de demain, il est encore dans le coup, il a un charisme, une intelligence. J'y ai cru parce que quand Herrero ne vous envoie pas balader, c'est déjà un bon point. Quand il vous accorde deux-trois heures et qu'il n'est pas loin d'avoir la larme à l’œil et vous dit "Petit je te rappelle demain", vous y croyez. Maintenant il reste Umaga mais il y a d'autres personnes. Umaga, je le voyais dans cette configuration. Maintenant, il y a d'autres solutions et Umaga en reste une. Nous allons pouvoir travailler sereinement dans un timing qui reste à définir".

 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |