Icon Sport

Bézy: "Remporter au moins un titre"

Bézy: "Remporter au moins un titre"
Par Rugbyrama

Le 25/05/2011 à 16:24Mis à jour Le 25/05/2011 à 17:14

A 20 ans, Nicolas Bézy s'apprête à disputer sa deuxième demi-finale de Top 14 avec Toulouse. Titulaire l'an passé contre Perpignan, il ne sait pas encore où il débutera vendredi, mais se dit "très motivé." L'objectif est clair : "Faire aussi bien qu'en 2010 en remportant au moins un titre."

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Quel est votre état d'esprit avant d'affronter Clermont lors de la première demi-finale du championnat vendredi soir (21h) ?

Nicolas BEZY : Nous sommes tous très motivés ! Nous avions deux objectifs. Nous sommes passés à côté du premier en se faisant éliminer en demi-finale de H Cup par le Leinster. Alors maintenant, nous avons la tête à cette demie de Top 14. Nous voulons faire au moins aussi bien qu'en 2010, c'est-à-dire remporter au moins un titre. On ne pense pas à ça tous les soirs mais c'est très important pour nous. Et ce sera loin d'être facile, il y a beaucoup d'équipes capables de gagner.

Vous avez terminé premiers de la phase régulière, pensez-vous être favoris de ce match ?

N.B.: Je ne pense pas qu'il y ait vraiment de favori entre les deux équipes. D'un côté, nous sommes plus frais, et de l'autre, les Clermontois sont davantage dans le rythme.

Concrètement, comment s'est déroulée la préparation pendant ces trois semaines sans match ?

N.B. : Nous avons bien recupéré lors de la première où nous avons eu plus de répit. La seconde, nous avons travaillé bien plus dur. Nous avons fait des grosses séances d'opposition lundi et jeudi. C'était de très bons entraînements, d'autant plus qu'il n'y a pas eu de blessé. Nous ne nous focalisons pas trop sur ces trois semaines sans match. Les coachs ont choisi une bonne préparation, nous leur faisons confiance. De toute façon, on pourra toujours chercher des excuses si on perd... Le plus important, c'est de l'emporter vendredi.

Savez-vous où vous débuterez la rencontre ?

N.B.: Nous n'avons pas encore eu d'informations à ce sujet. Même sur le banc, je serai très motivé. Il y aura forcément une petite déception si c'est le cas, mais lorsque l'on joue au Stade toulousain, on laisse un peu cela de côté.

Vous faîtes partie des plus jeunes dans ce groupe toulousain où beaucoup ont déjà gagné le championnat, cela vous donne-t-il encore plus envie de toucher le bouclier de Brennus ?

N.B: Évidemment ! Quand on est jeune, ces titres-là, on en rêve en regardant les matchs à la télévision. Tout gamin qui joue au rugby rêve d'être un jour à la place de ceux qui sont sur la pelouse. Mais avant d'en arriver là, je m'attends à un match très difficile. Il est donc normal d'avoir un peu de pression.

Le fait d'être entouré de rugbymen très expérimentés vous aide-t-il à préparer cette rencontre ?

N.B: C'est sûr que certains joueurs de l'équipe nous rassurent. Et puis, c'est plus facile d'évoluer avec eux plutôt que de les affronter.

0
0