Benjamin BOYET - Août 2010 - Bayonne - Icon Sport
 
Top 14

Bayonne enfonce Bourgoin

Bayonne enfonce Bourgoin

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/09/2010 à 19:05 -
Par Rugbyrama - Le 05/09/2010 à 19:05
Bayonne confirme son excellente entame de saison en s'imposant sur la pelouse de Bourgoin (23-28). Les Basques ont attendu les dernières minutes et un essai d'Huget pour faire la différence et plonger des Isérois dans les profondeurs du classement. L'Aviron est même leader.
 

Il s'en est fallu de peu ! Pour Bourgoin comme pour Bayonne, l'issue du match est restée en suspens jusqu'à la dernière minute. Tout aurait pu basculer, tant les deux équipes se tenaient dans un mouchoir de poche. Elles se sont d'ailleurs retrouvées à égalité par deux fois. Si les Basques ont confortablement mené au score sur la première demi-heure du match, leur indiscipline a ensuite bien failli avoir raison de leurs beaux efforts offensifs. Des en-avant à répétition et un carton jaune pour Rob Linde en fin de première periode ont notamment causé du tort aux hommes de Christian Gajan.

Du collectif d'un côté...

Heureusement, les Bayonnais ont pu compter sur un rideau défensif bien en place, une circulation de balle rapide, une bonne tenue et de la puissance en mêlée et une fraicheur offensive constante tout au long des 80 minutes du match. Il ont aussi et surtout profité de la vista et de la botte d'un ancien de la maison iséroise, l'ouvreur Benjamin Boyet, qui a réussi cinq pénalités sur six et transformait deux des trois essais basques. Enfin, l'arrière sud-africain Joe Pieterson a apporté l'animation nécessaire et sut trouver les intervalles quand il le fallait pour remettre son équipe dans le sens de la marche. Le premier essai, qu'il marque dès la quatrième minute de la rencontre, a d'ailleurs contribué à mettre l'Aviron en confiance et explique l'avalanche offensive qui a suivi. Les Bayonnais n'ont donc pas volé leur victoire (23-28), qui les place plus que jamais en tête du classement de Top 14 en attendant le déplacement du Stade français à Biarritz ce dimanche soir.

... des individualités de l'autre

De leur côté, après une première demi-heure de jeu subie, les Berjalliens ont su renverser la vapeur, se saisir du ballon et passer à l'attaque, comme le montre le premier essai isérois, signé Coux à la 36e minute de jeu. Comme quoi, quand Bourgoin veut, Bourgoin peut. Mais le mauvais replacement en défence, la faiblesse de la mêlée et le manque de collectif malgré des individualités marquées (Nadolo, Janin, et le buteur Di Bernardo notamment) ont empêché les hommes de Xavier Péméja de s'offrir leur deuxième succès de la saison. Les Berjalliens restent donc bons derniers du Top 14, avec seulement une victoire et quatre points en cinq journées. Qu'il semble loin l'objectif maintien.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×