Top 14

Agen : Un sacré mental

Les Agenais ont démontré de grandes ressources mentales pour s'imposer sur la pelouse de Brive. Peu en vue en première période et menés 19-3 à un quart d'heure du terme, ils ont réussi in-extremis à renverser la vapeur (20-19). De quoi lancer une saison et rester sur la dynamique de la précédente.

 
Agen : Un sacré mental - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Le SUALG a entamé son championnat comme il avait clôt le dernier : par une victoire contre Brive. Mais si celle obtenue le 7 mai dernier à Armandie s'avérait bien confortable (36-10), celle arrachée vendredi le fut dans la douleur au sortir d'un retour renversant. On donnait en effet bien peu cher des chances agenaises à la mi-temps. Imprécis, dominés dans tous les compartiments du jeu, transpercés dès la 3e minute, la bande à Christian Lanta et Christophe Deylaud offrait une prestation bien médiocre, ce qui amenait ce dernier à dire : "Notre équipe était toujours sur le rythme des matchs amicaux ou des vacances avec le soleil et la plage." Peu de solutions sur les extérieurs et une seule occasion de scorer convertie par Conrad Barnard (12e), de quoi faire revoir leurs positions aux deux coachs.

Stratégie plus pragmatique pour final de folie

Les consignes dans les vestiaires étaient donc claires : en finir avec ces attaques stériles vers les extérieurs, jouer plus simple et plus avec les "gros". Le message était entendu et la physionomie s'inversait progressivement, à mesure aussi que les Brivistes déclinaient. Mais menés 19-3 à un quart d'heure de la fin, il fallait autre chose que de la discipline tactique et de la vaillance pour y croire encore. Et ce supplément d'âme, les Agenais sont allés le puiser au fond d'eux-même, de leurs ressources mentales. Mais est-ce vraiment étonnant pour une équipe que beaucoup renvoyait déjà en Pro D2 l'hiver dernier et qui a su trouver ces mêmes ressources pour se sauver et déjouer les pronostiques ? Le fait est que les Lot-et-Garonnais réussissaient à s'imposer sur le fil grâce à un essai après la sirène de Silvere Tian et une transformation en bord de touche pleine de sang froid de Valentin Courrent (82e).

A l'image du pragmatisme affiché par sa formation en seconde période, Maxime Machenaud déclarait dans Midi Olympique : "Ce n'est certainement pas la victoire la plus accomplie qui existe, mais nous avons su être intelligent pour remettre les choses dans l'ordre." Un cerveau à défaut de brio, voilà qui pourrait bien convenir à cet Agen 2011-2012 qui a déjà lancé sa saison. Se positionnant déjà comme un sérieux outsider...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |