Icon Sport

Agen mise sur la continuité

Agen mise sur la continuité
Par Rugbyrama

Le 22/06/2011 à 14:00

Les Agenais, qui ont repris lundi matin le chemin des terrains d'entraînement, croient aux vertus de la stabilité pour confirmer leur bonne saison 2010-2011. Avec en ligne de mire un début de championnat, en parallèle de la Coupe du monde, qui s'annonce décisif dans la course au maintien.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Agen croît en son projet et en son groupe. Pas de noms clinquants annoncés dans le Lot-et-Garonne cet été. Pas de supers stars rompues aux joutes de l'autre hémisphère. Christian Lanta et Christophe Deylaud, les têtes pensantes du groupe agenais, ont fait le choix de la confiance en leurs garçons pour ce qui s'annonce comme l'année la plus compliquée: la deuxième, celle de la confirmation. "Si on y parvient, on aura atteint notre véritable objectif, à savoir pérenniser le club en Top 14. Mais c'est une partie excessivement difficile qui nous attend. Nous sommes persuadés que même par rapport à la fin de saison dernière, ce groupe a une grosse marge de progression. C'est là notre problématique: parvenir à poursuivre cette progression, car nous savons qu'Agen ne pourra plus compter sur l'effet de surprise", concède Christian Lanta. Qu'importe. Ce groupe agenais a prouvé qu'il était doté d'une force collective capable de renverser des montagnes. Alors le staff du SUALG a décidé de ne lui apporter que quelques retouches, devant notamment pour renforcer numériquement le pack.

Soigner l'entame

Ce pari de la stabilité est aussi un ingénieux calcul mathématique. Avec six matchs de championnat qui se disputeront pendant la Coupe du monde, les clubs pressentis en deuxième partie de tableau, et qui comptent moins d'internationaux, sont engagés dans une course contre-la-montre pour grappiller un maximum de points en début de saison. "L'an dernier, avec douze ou treize recrues à l'intersaison, on savait que le début de championnat serait compliqué. Mais cette année, cela devrait être l'inverse. Ce groupe se connaît bien et dispose d'une bonne cohésion. On va pouvoir entrer vite dans le travail collectif", assure Christian Lanta.

Après plus de cinq semaines de coupure quasi-complète - un programme physique très léger seulement les dix derniers jours - les joueurs attendront tout de même un peu avant de rechausser les crampons pour toucher à nouveau le cuir. Cette première semaine est consacrée à la piste et à la remise à niveau physique. Si les recrues de Bourgoin Janaudy et Coux sont bien présentes, ce n'est pas le cas de Schwalger, O'Connor, Scelzo et des Tonguiens (Fa'aoso et Telefoni). Marc Giraud, finaliste avec Montpellier, est également absent, tout comme Jean Monribot et Sylvère Tian qui bénéficient de vacances supplémentaires après leur tournée sud-américaine avec les Barbarians.

0
0