Top 14 racing Jonathan Wisniewski - Icon Sport
 
Top 14

Wisniewski a pris son envol

Wisniewski a pris son envol

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 04/11/2009 à 17:29
L’ouvreur du Racing-Metro Jonathan Wisniewski a survolé le match contre Toulouse samedi à Colombes (27-22). Auteur de 22 points, il a largement pesé sur la rencontre et s’est un peu plus affirmé comme le maître à jouer des Franciliens.
 

Après la victoire face à Toulouse samedi à Colombes, Jonathan Wisniewski se sentait "voler"… Effectivement, durant la rencontre, l’ouvreur du Racing-Metro était au-dessus de tout le monde. Auteur de 80% des points de son équipe (22 sur 27), il a survolé le match. Déjà auteur de cinq pénalités et une transformation, il s’est payé le luxe d’inscrire un essai de après avoir "enrhumé" au passage l’ailier toulousain Cédric Heymans. Une jolie revanche pour le joueur qui a été formé dans la ville rose avant de s’exiler à Aix, à Castres et à Colomiers. "C'est une véritable fierté de les battre, avec un groupe que je connais par cœur pour l’avoir côtoyé pendant six ans", commentait-il sobrement après la rencontre.

Très précis dans son jeu au pied et performant dans l’occupation du terrain, Jonathan Wisniewski est aussi extrêmement précieux dans sa gestion du jeu. Vif, il pèse véritablement sur le jeu francilien. Depuis que les entraîneurs parisiens ont décidé de l’associer avec le demi de mêlée Mathieu Lorée, le Racing-Metro semble jouir d’une plus grande capacité à utiliser tous ses moyens d’action. Bref, le jeune joueur – il a 24 ans - s’affirme chaque week-end un peu plus. On l’avait vu il y a dix jours lors de la victoire à Brive, il l’a confirmé face aux Toulousains samedi.

Revenu d’une grave blessure

Une belle revanche, là encore. Arrivé au Racing il y a déjà trois ans, Jonathan Wisniewski a mis du temps à se faire une place dans l’effectif, barré par Jeff Dubois puis Andrew Mehrtens. Il a de surcroît été victime d'une mononucléose l'hiver dernier puis d’une fracture du péroné en avril, avant de se casser les apophyses. Mais la roue tourne paraît-il et il semble aujourd’hui en passe de s’imposer face à la légende all black.

Pris d’assaut par les journalistes après son impeccable prestation samedi, le joueur a pris tout le monde à contrepied en rendant hommage à son coéquipier : "Pour moi, c’est une chance d’avoir Andrew à mes côtés, a-t-il déclaré. Il est toujours près de moi à me donner des conseils, à m’encourager. A ses côtés, je ne peux que continuer à progresser." Face à Toulouse, Jonathan Wisniewski a fait son meilleur match de la saison. Le Racing aussi, qui reste sur quatre succès consécutifs avant son déplacement à Biarritz jeudi. CQFD.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×