Other Agency
 
Article
commentaires
Top 14

Provale temporise... avant d’attaquer ?

Provale temporise... avant d’attaquer ?

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 28/07/2009 à 07:45
Provale décidera, à l'occasion d'un comité directeur mercredi, de saisir ou non la commission juridique de la LNR concernant les internationaux toulousains alignés en match amical contre Montpellier vendredi. Pour le syndicat des joueurs, c'est une question de principe.

"Dans le cas présent, les joueurs ont repris seulement trois jours avant la date prévue, mais après ce sera une semaine, puis dix jours et ça n'en finira plus." Provale, par la voix de son directeur général Gaël Arandiga, réaffirme son mécontentement après l'affaire survenue vendredi soir. Le syndicat des joueurs ne peut tolérer que huit Toulousains aient joué le match amical contre Montpellier sans avoir bénéficié des cinq semaines de congés règlementaires.

"C'est vraiment un minimum, assène Gaël Arandiga. Le président de la LNR Pierre-Yves Revol a été mis devant le fait accompli quelques minutes seulement avant le match, alors que le stade était plein. Sa décision sur l'instant est cohérente mais il existe un règlement, écrit dans une convention collective décidée de façon paritaire entre les clubs, les entraîneurs et les joueurs. Il doit être respecté." La commission juridique de la Ligue sera probablement saisie à l'issue du comité directeur de Provale qui se tiendra mercredi. Le syndicat souhaite éclaircir les choses avant, mais la décision laisse peu de doutes. "Les Toulousains disent qu'ils s'en sont aperçus cinq minutes avant la rencontre. J'ai envie de les croire mais le règlement ne date pas d'hier et ils rencontrent la même problématique tous les ans."

Une question de santé

Le Stade toulousain, en alignant Nyanga, Lamboley, Poux, Donguy, Maestri, Montès, Lamérat et Boukerou vendredi, savait qu'il encourait de possibles représailles. "De l'autre côté de la Méditerranée, le même jour et quasiment à la même heure, Sébastien Fauqué était dans le même cas et le RCT a respecté le règlement", rappelle l'ancien arrière. Les dirigeants montpelliérains présents à Mazamet vendredi pensaient la même chose, certains fustigeant l'attitude des Toulousains alors que Montpellier faisait jouer une équipe très jeune et moins compétitive.

Ce lundi, le manager du Stade toulousain Guy Novès n'a pas souhaité s'exprimer sur ce sujet. Mais la polémique enfle. Alors que le président de Provale, Sylvain Deroeux, parle de "terrorisme rugby" dans Midi Olympique, la LNR assure qu'elle se montrera très "vigilante" à ce sujet la saison prochaine. Car c'est la santé des joueurs qui est en jeu. "Ce fait dépasse Toulouse. On entend dire qu'on « fait chier » parce qu'il y avait seulement trois jours d'avance. Mais on ne peut pas dire que les joueurs en font trop et ne pas respecter leurs vacances. Tout ça est paradoxal", résume Gaël Arandiga. Le comité directeur de Provale devrait abonder dans son sens mercredi.