Other Agency
 
Article
commentaires
Top 14

Présentation : Albi

Présentation : Albi

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 08/08/2009 à 17:45
A une semaine de la reprise du championnat, début de notre tour d'horizon des clubs de l'élite. Gros plan ce samedi sur les deux promus, avec, après le Racing, celui du Sporting Club albigeois. De retour en Top 14 au bout d'un an, les Tarnais visent le maintien, avec toujours les mêmes ingrédients.

SC ALBI

Date de fondation: 1906
Président: Bernard Archilla
Manager: Eric Béchu
Stade: Stadium municipal d'Albi (12 000 places)
Classement 2008-2009: 3e (Pro D2), vainqueur de la phase finale
Meilleur résultat: 9e (2007)

. TOUR D'HORIZON

Une histoire singulière que celle du Sporting Club Albigeois. Le club tarnais a en effet retrouvé l'élite seulement un an après l'avoir quittée pour raisons administratives. Le coup avait été dur à encaisser à la fin de la saison 2007-2008 alors que sur le plan sportif, les hommes d'Eric Béchu avaient obtenu leur maintien. Problèmes financiers, départs de plusieurs joueurs… L'exercice 2008-2009 s'annonçait compliqué. Et les Albigeois ont réussi l'exploit qui semblait impossible. Courage et abnégation auront été les maîtres mots d'un groupe qui est parvenu à s'offrir un billet pour les phases finales de Pro D2. Deux succès au forceps contre La Rochelle puis Oyonnax et revoilà Albi en Top 14. "Nous sommes en phase de reconstruction. Mais cela ne veut pas dire que nous allons tout changer, au contraire", explique Eric Béchu. Evidemment, l'équipe tarnaise fait figure de petit poucet mais le staff s'appuiera sur un groupe stable, constitué essentiellement de revanchards.

. L'OBJECTIF

Le maintien, rien d'autre que le maintien. Sur le papier, Albi apparaît certainement comme la formation la moins armée du championnat. Mais elle comptera sur les vertus qui ont toujours fait sa force pour assurer son maintien. Simplicité, mental, combat… "Nous sommes conscients de ce qui nous attend", note Eric Béchu de manière lucide. Et en effet, la lutte risque d'être rude pour les Tarnais. Mais pour parvenir à son objectif, le staff comptera également sur l'orgueil de ses troupes. Des joueurs qui auront à c&oeligur de prouver que leur place se trouve bien en Top 14. L'opération maintien passera par un très bon parcours à domicile.

. LA STAR : Lucas Borges

L'effectif albigeois ne compte pas dans ses rangs une pléiade de stars. Bien au contraire. Mais l'arrivée de l'ailier argentin Lucas Borges, qui évoluait l'an passé à Dax, est à souligner. L'international puma (26 sélections, 13 essais) de 29 ans sera tout d'abord chargé d'apporter son expérience du haut niveau à la formation tarnaise. Celui qui a notamment évolué pendant deux saisons au Stade français pourrait aussi se montrer décisif. Grâce à sa vitesse et ses appuis de feu, il est en effet capable de déstabiliser une défense et de trouver des intervalles improbables. Donc de décanter certaines situations.

. LE JOUEUR A SUIVRE: Vincent Clément

Il est à la fois l'âme et le cerveau de l'équipe albigeoise. Toujours irréprochable sur le terrain, le capitaine, qui a largement prouvé son attachement au club tarnais, est également essentiel en dehors. Il est tout simplement le leader de ce groupe, capable de tirer tout le monde vers le haut. Son rôle a été primordial dans la fabuleuse saison albigeoise l'an passé. Mais au-delà de ses qualités de meneur, Vincent Clément est aussi un excellent troisième ligne centre. Remarquable défenseur, exemplaire en touche, il est un joueur complet et efficace. Assurément, le maintien d'Albi passera par de bonnes performances de son élément moteur.

. LE DEPART QUI FAIT MAL: Nicolas Grelon

La plus belle réussite albigeoise durant l'intersaison aura été de conserver un groupe stable. Aucun départ parmi les joueurs cadres ou régulièrement titulaires. Il n'y a donc finalement aucun départ qui fait vraiment mal. Mais celui du pilier Nicolas Grelon est tout de même à noter. Certes, il a très peu joué la saison passée mais sa grande expérience lui réservait un statut particulier au sein de l'équipe tarnaise. En effet, le joueur de 31 ans, passé par Auch, Montauban, Perpignan ou Montpellier a connu le haut niveau et pouvait apporter tout son savoir faire à ses coéquipiers. Il a signé en Fédérale 2, à Argelès-sur-Mer.

. MOUVEMENTS

Arrivées: Denêtre - Ponnau - Sore (Agen) - Fourcade (Tarbes) - Correia (Stade français) - Borges (Dax)- Vainqueur (Stade français) - Poujol (Béziers) - Fournil (Narbonne) – Vervoort (Toulon)

Départs: Krezinski (Mazamet) - Grelon (Béziers) - Saintenac (Colomiers) - Meyer (AFS) - Fougedoire - Meurin